Niger Sondage REPADD : 74% des Nigériens contre l’installation de Barkhane

0
870

Analyse des résultats du sondage, relatif l’installation des bases militaires étrangères comme réponse à la crise sécuritaire mené par le REPPAD (Réseau Panafricain Pour la Paix, la Démocratie et le Développement à travers le PRESIMETRE2021.

L’écrasante majorité des populations enquêtées soit 74% estiment que l’installation des bases militaires étrangères est un problème et non une sécuritaire. Néanmoins, 12% des enquêtés pensent que c’est une solution alors 11% jugent cela nécessaire.

« Les bases militaires étrangères sont présentes sur notre territoire pour nous recoloniser, nous voler nos richesses et aider les terroristes à nous terroriser afin de leur permettre de faire leur salle-boulot sans beaucoup de difficultés, souvent avec la complicité de nos dirigeants ». (Propos d’un enquêté de Niamey) « Le fait même que ça dure depuis plus de dix ans est la preuve qu’ils ne sont pas la solution.

C’est pour conduire à la création des territoires indépendants comme Kidal où l’armée malienne n’y a plus accès depuis un moment ». (Propos d’un jeune enquêté d’Agadez) « A mon avis l’installation des bases militaires étrangères ne peut jamais être une solution pour combattre le terrorisme dans la mesure où la plupart des groupes terroristes qui opèrent dans le Sahel prônent un islam radical. Or ces groupes considèrent les occidentaux comme des mécréants. Donc leur présence peut même aggraver la situation » (Propos d’un FDS de la région de Tillabéri) « Ces bases militaires sont nécessaires parce qu’avec leur présence, les terroristes auront un peu plus du mal à attaquer les populations. Et la population peut vivre un peu en confiance parce qu’elle se sent protégée. »

A la lumière des témoignages ci-dessus, il ressort au sein des populations un sentiment de méfiance et doute sur la sincérité de l’aide des forces étrangères.

 Ce sentiment se justifie par l’aggravation de la crise sécuritaire malgré la présence des forces étrangères et des capacités dont elles disposent pour prévenir ou répondre avec promptitude aux attaques. Ainsi pour beaucoup elles seraient présentes pour leur propre intérêt notamment faire mains basses sur les matières premières de nos ressources naturelles.

 Il serait donc important pour le gouvernement et ses partenaires étrangers de prendre en compte les sentiments des populations afin de revoir la stratégie sécuritaire et de leur coopération. Cela passe nécessairement par une meilleure communication sur le mandat des forces étrangères et la mise en place d’un mécanisme de redevabilité et de suivi des résultats sur le terrain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here