Début Niger épreuves baccalauréat, session 2022, 86.000 candidats

0
780

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Phd Mamoudou Djibo a procédé, ce lundi 18 juillet 2022, au lycée Issa Korombé de Niamey, au lancement officiel des épreuves écrites du Baccalauréat, session 2022.

Ils sont au total 86.830 candidats, sur toute l’étendue du territoire national, dont 33.950 filles, soit 39,10% et 14.565 candidats libres, soit 16,77% repartis dans 202 centres, à se lancer à la quête du premier diplôme universitaire.

‘’Nous avons procédé à l’ouverture de la première enveloppe et nous avons distribué les premières épreuves et rappelé les candidats que leur avenir est d’abord entre leurs mains et qu’il faut d’abord se faire confiance en soi-même, rester serein et croire qu’avec la préparation faite tout est possible’’a déclaré le Ministre en charge de l’Enseignement Supérieur de la Recherche au terme de la cérémonie de lancement.

Le Ministre Mamoudou Djibo d’indiquer que ’’chacun peut réussir par la grâce de Dieu, puisque Dieu a créé toutes les conditions pour que chacun suive le programme durant toute l’année, et Dieu a donné l’opportunité à chacun de faire valoir cette certitude pour obtenir son diplôme’’.

Il a, à cet effet, souhaité une ‘’bonne chance’’ aux candidats avant de prier que ‘’Dieu nous permette d’achever toutes les épreuves en paix, dans la quiétude, et que, pour une fois, le Niger sorte des misérables 35% que nous avions chaque année’’.

Pour le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ‘’un système éducatif qui ne peut pas produire plus de 84% est un système défaillant‘’.

‘’Il faut qu’à partir de cette année, avec la quiétude que le Président de la République nous a permis d’obtenir sur le front social, avec les enseignants et les enseignants chercheurs et tout le corps professoral, nous puissions revenir à une école normale qui va produire des résultats acceptables’’ a conclu le Ministre chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Notons que ce lancement s’est déroulé en présence du Ministre de l’Education Nationale, celui de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, du Président du Conseil de ville de Niamey, du Gouverneur de la Région de Niamey, des responsables des syndicats du secteur de l’Education, ainsi que des responsables de la Haute Autorité à la Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilés (HALCIA).

AAM/AS/ANP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here