Afrique : l’Aide au développement n’est pas gratuite, c’est un poison

0
3359
Image au Centre

De Milton Friedman à Dambisa Moyo, tous les économistes sérieux sont unanimes: L’aide est un soporifique, c’est de l’opium. L’éternel assisté ne connaîtra jamais son potentiel, il ne saura jamais ce dont il est capable. 

Image au Centre
Image au Centre

Je reviendrai sur ce sujet. En attendant, revue éclair des principaux aspects de la dépendance économique et politique de l’Afrique envers la France; la France qui vient d’annoncer la suspension de son aide dite de développement au Burkina Faso:

1 . Sujétion économique

La relation économique entre la France et ses anciennes colonies africaines est déséquilibrée. C’est une lapalissade.

Le système monétaire centré sur le CFA (Communauté Financière Africaine), utilisé par plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, est lié à l’euro et est contrôlé par la Banque de France. 

Cet état de fait limite la capacité des pays africains à contrôler leur politique monétaire et à prendre des décisions économiques indépendantes.

Nul ne peut avoir confiance en soi et au génie de son peuple et soutenir que le système CFA est ce qu’il puisse y avoir de mieux pour l’Afrique. Le CFA est une aberration, ne serait-ce que de principe. 

Par le système CFA, la France reprend à l’Afrique bien plus qu’elle ne lui donne en aide. L’aide n’est pas gratuite. 

En fait, rien ne vous coûte plus cher que tout ce qui revêt la fausse apparence de gratuité. 

2 . Accès aux ressources naturelles

J’ai honte de le répéter: L’Afrique est riche en ressources naturelles—pétrole, gaz, minéraux, terres cultivables. 

La France, à travers ses entreprises et ses accords économiques préférentiels, bénéficie d’un accès privilégié à ces ressources. 

Cela entraîne une exploitation inégale des ressources africaines, consacrant un état de faits hostile à l’essor industriel local, empêchant donc un vrai développement économique local.

———

3 . Les accords militaires et politiques

De par le hasard de l’histoire, la France maintient des liens étroits avec ses anciennes colonies africaines en matière de sécurité et de défense. 

Les accords de défense en place permettent à la France d’exercer une influence politique incestueuse dans ces pays. 

La présence militaire prédispose la France à l’ingérence dans les affaires internes des pays africains, dépouillant de sa substance la notion de souveraineté.

4 . Aide au développement

La France est l’un des principaux bailleurs de fonds pour l’aide au développement en Afrique. Cependant, la nature de cette aide est sujette à débat. 

L’aide au développement est utilisée pour maintenir la dépendance économique et politique des pays africains. 

Elle est un moyen de pression, de chantage,elle n’est pas destinée à promouvoir véritablement l’autonomie et le développement.

Par Lamine Nouridine Konkobo, Journaliste

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here