Niger Banque Islamique de Développement : 1524 patients opérés de la cataracte

0
1511

 La cataracte, selon des spécialistes, est la première cause de cécité dans le monde. Elle affecte environ 20 millions de personnes âgées de plus de 50 ans à l’échelle mondiale.

Au Niger, la prévalence de la cécité est de 2,2 % soit 308.000 aveugles dont 45 % des cas sont dus à la cataracte.

Ce chiffre alarmant nous interpelle tous, car la cécité et les baisses de vision ont un impact négatif certain sur la production et la productivité dans les communautés fortement touchées.

Aussi, des actions multiples et multiformes se poursuivent au Niger pour faire face la cataracte.

C’est ainsi que du 25 septembre au 30 novembre 2021, trois campagnes de consultation et de chirurgie de la cataracte ont été financées par   la Banque Islamique de Développement pour consulter 10000 personnes et opérer 1500 personnes de cataracte respectivement à Dosso, Konni et Maradi.

Ces trois campagnes organisées par le Programme National de Soin Oculaire dans ces trois localités ont connu un succès en témoigne la grande mobilisation des patients pour pouvoir se faire opérer gratuitement grave à cette initiative du ministère de la santé avec l’appui de ses partenaires qui sont la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Agence Azarbadianaise Internationale de Développement (AIDA).

A Dosso, le lancement de cette campagne de chirurgie de la cataracte a été couplée  à la journée internationale des personnes âgées,  célébrée le 1er octobre de chaque année.

 Au terme de ces campagnes les résultats suivants ont été obtenus : 

  • Dosso 2623 consultations et 500 opérées,
  • Konni 2865 consultations et 457 opérées 
  • Maradi 8951 consultations et 567 opérées.

En somme,  selon Docteur Kadri Boubacar, Coordonnateur Adjoint du Programme National de Soin Oculaires ; 1524 patients ont été opérés et 14 442 consultations effectuées

Ces appuis participent à l’initiative « Droit à la Vue » du ministre de la Santé Publique et aux objectifs de la BID à travers l’Alliance de Lutte Contre la Cécité Evitable Deuxième Génération (AFAB II) car la cécité et les baisses de vision ont un impact négatif certain sur la production et la productivité dans les communautés fortement touchées »

Les communautés bénéficiaires et le Ministère de la sante Publique à travers le Programme National de Soin oculaire ont réitéré leur remerciement à la Banque Islamique de Développement (BID) et à l’Agence Azarbadianaise Internationale de Développement (AIDA) pour ces efforts sans cesse renouvelés en faveur des couches vulnérables souffrant de la cataracte au Niger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here