Niger: ce qu’on sait sur la libération du Français Stéphane Jullien, arrêté le 8 septembre

0
741

La France a annoncé ce 14 septembre 2023 la libération du Français Stéphane Jullien, conseiller des Français de l’étranger basé au Niger, qui avait été arrêté par les forces de sécurité nigériennes le 8 septembre dernier.

Il avait été arrêté par les forces de sécurité nigériennes le 8 septembre dernier à Niamey. Paris a annoncé ce 14 septembre la libération de son ressortissant Stéphane Jullien. Ce conseiller des Français de l’étranger basé dans le pays est libre depuis mercredi soir.

Il a quitté la maison d’arrêt de Niamey après 21h. Et sitôt sorti, il a rejoint l’ambassade de France au Niger après donc 6 jours passés derrière les barreaux.

Deux premiers jours en prison très durs
Stéphane Jullien va bien, confie une source qui ajoute toutefois que ses deux premiers jours en prison ont été très durs. Des conditions de détention qui expliquent visiblement sa libération.

Selon les informations de RFI, il était difficile pour les autorités judiciaires nigériennes d’assurer sa sécurité à l’intérieur de cet établissement pénitentiaire.

Les militaires nigériens n’ont donc pas voulu prendre le moindre risque.

Ce chef d’entreprise qui vit depuis 18 ans au Niger est néanmoins toujours poursuivi pour « complicité d’atteinte à l’intégrité du territoire ».

Stéphane Jullien avait été arrêté à sa sortie de la représentation française à Niamey. Les forces de sécurité avaient trouvé dans son véhicule un uniforme burkinabè. Découverte qu’elles estimaient suspecte.

L’affaire avait été pris en charge par la direction générale de la sécurité extérieure, un service directement rattaché à la présidence nigérienne.

La France avait très vite demandé sa libération. Elle est donc rapidement parvenue à ses fins. Paris qui, selon les informations de RFI, essaie maintenant d’aider à la libération de trois employés de l’entreprise de Stéphane Jullien. Trois ressortissants togolais qui sont donc eux toujours derrière les barreaux…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here