Les différentes catégories des gens face au Ramadan

0
1898

Le mois de Ramadan est un mois de compétions en bonnes œuvres entre les fidèles musulmans. Aussi au cours de ce mois béni de Ramadan on peut classer les fils d’Adam en plusieurs catégories dans l’accueil du Ramadan.

 

Selon Cheikh Boureima Abdou Daouda, la première catégorie est celle de ceux qui attendent impatiemment la venue de ce grand mois d’adoration et de spiritualité islamique, et dont la foi augmente au fur et à mesure qu’il s’approche. Ainsi, ils se préparent moralement, physiquement et matériellement pour accueillir ce mois béni de Ramadan.

Une fois parvenus au Ramadan, ils fournissent le maximum d’efforts dans la pratique de différentes adorations telles que: la prière, le Zîkir, la récitation du Saint Coran, l’aumône, les visites en Allah, la recommandation du bien et l’interdiction du mal. Cette catégorie est la meilleure des catégories; elle est celle des gens qui ont compris le véritable sens, la valeur et l’importance de ce mois béni de Ramadan.La deuxième catégorie est, selon la même source, celle de ceux qui passent le Ramadan sans subir aucune de ses influences. Ils n’augmentent ni en foi, ni en bonnes œuvres. Le Ramadan vient et passe en les laissant tels qu’il les a trouvés. Ils ont ainsi volontairement laissé passer une occasion inestimable sans en profiter. Ils le regretteront le jour du Jugement Dernier et se mordront le doigt de remords infinis; ils voudront s’amender le jour où l’amendement et le regret ne leur serviront à rien.
La troisième catégorie, poursuit notre interlocuteur, est celle de ceux qui ne connaissent Allah et les mosquées que pendant le mois de Ramadan. Quand vient le Ramadan, on voit cette catégorie de gens qu’on appelle péjorativement « les ramadaniens » ou « les libérés de Satan », remplir les mosquées pendant les prières, en particulier les prières d’Ichâ’ et de Tarâwih. Mais, une fois le Ramadan passé, on ne retrouve plus leurs traces à la mosquée ni dans les lieux de prêches. Ils abandonnent même la prière obligatoire -qu’Allah nous en préserve!
La quatrième catégorie est celle qui, a dit Cheikh Boureima Daouda, jeûne en s’abstenant de manger, de boire, d’avoir des relations intimes avec leurs partenaires; mais qui passent leurs journées à critiquer les autres, à les dénigrer, à les calomnier et à médire d’eux, à mentir, à faire de faux témoignages et à se moquer des croyants et des croyantes. Cette catégorie est celle des gens qui, non seulement, se fatiguent, mais encaissent également des péchés, sans compter qu’Allah ne les récompensera pas pour un jeûne accompli dans ces conditions.

 

Le Prophète (SAW) a dit:  »Quiconque n’abandonne pas le faux témoignage ni ne le condamne, Allah n’a point besoin qu’il délaisse sa nourriture et sa boisson ». Et il a dit:  »Le musulman est celui qui met les autres musulmans à l’abri du mal de sa langue et de sa main ».

La cinquième catégorie qui est celle de ceux qui ont transformé les journées du Ramadan en nuits et les nuits en journées, c’est-à-dire qui dorment toute la journée et veillent toute la nuit soit dans la désobéissance au Seigneur, soit dans le rattrapage des repas qu’ils n’ont pas pu manger pendant la journée.

 

Ceux qui font du jeûne un simple transfert des heures de repas ne pourront pas profiter de ses avantages spirituels dont le développement de la spiritualité et l’élévation vers l’état angélique. Par ailleurs, ils ne pourront pas profiter des innombrables avantages sanitaires que renferme le jeûne.

 

Quant à ceux qui ont transformé les journées, pour dormir et ne rien faire, ils perdent de vue que le jeûne est justement institué pour nous apprendre l’endurance, la patience et pour nous faire aussi sentir ce que vivent les pauvres chez qui l’abstinence est permanente par manque de nourriture. Comment sentir tout cela si on passe la journée à dormir?

 

La sixième catégorie est la pire de toutes les catégories: c’est celle de ceux qui ne connaissent Allah ni pendant le Ramadan, ni en dehors du Ramadan. Ce sont ceux qui ignorent le but réel de leur existence sur terre et qui se demandent s’ils vivent pour manger ou s’ils mangent pour vivre? Ceux-là sont les mécréants à propos desquels Allah le Très Haut a dit:  »Et ceux qui mécroient jouissent et mangent comme mangent les bestiaux; et le feu sera leur dernier lieu de séjour ». Sourate 47; verset 12.  »Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants ». Sourate 7; verset 179. Qu’Allah nous protège et qu’il nous conforme à ce qu’il aime et agrée!

La septième catégorie, indique Cheikh Boureima Abdou Daouda, est celle de ceux qui défient Allah, Son Messager et Ses serviteurs en jeûne. Ceux-là, non seulement, ils ne jeûnent pas, mais commettent leurs péchés ouvertement et publiquement. En effet, certains préparent de la nourriture et la vendent pendant la journée du Ramadan et d’autres l’achètent et la mangent en présence de ceux qui jeûnent sans honte ni vergogne, ni respect des sentiments et du culte des musulmans.

Mais pire, certains ouvrent leurs débits de boissons alcoolisées, les vendent et les boivent au su et au vu de tout le monde pendant la journée et la nuit de ce mois saint. Certains d’autres jouent aux instruments de musique à l’occasion des baptêmes et mariages, et font danser hommes et femmes, grands et petits, célibataires et mariés… Ceux-là ne seront pas pardonnés tant qu’ils n’auront pas abandonné définitivement ces péchés pendant et en dehors du mois du Ramadan, en se repentant sincèrement.

Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit en effet:  »Toute ma communauté sera pardonnée sauf ceux qui commettent les péchés ouvertement ». Et quel péché peut être plus ouvert que la désobéissance à Allah en plein Ramadan en mangeant, en buvant et en dansant? Cette catégorie de gens est celle qui attire les rigueurs et la punition d’Allah sur les Hommes. Qu’Allah nous protège

.Mamane Abdoulaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here