Le MOJEN s’en prend au directeur de cabinet adjoint du Président et à la commission Hadj

0
1158

Lire l’intégralité de la déclaration :

L’espoir du peuple nigérien pour la nouvelle année sera tributaire des qualités des hommes de la cour du Président de la République.

En effet, le MOJEN ne manquera jamais d’attirer l’attention de ce dernier sur l’entière responsabilité de son entourage dans le cahot démocratique et social que traverse notre pays. Un entourage qui doit être balayé et remplacé par des hommes intègres et dévoués à la cause exclusive du peuple nigérien.

Le MOJEN ne ruse jamais avec le sacrifice y compris celui de dénoncer toutes les personnes responsables des actes les plus indignes de violation des droits des citoyens.

Qu’il n’en déplaise à cet ancien syndicaliste par pur opportunisme qui exigeait que l’audit des comptes bancaires des douaniers soit fait après celui de toutes les personnalités politiques au moment ou il ne fondait aucun espoir de devenir ministre de transport.

Ce démolisseur sans remords, ce sadique hors pair, a fait détruire au bulldozer plus de 70 concessions de Talladjé Plateau Est estimées à plus de cinq milliards de nos Francs.

Des chefs de famille réprimés dans le sang et emprisonnés au commissariat central de Niamey.

Pourtant, le Ministre de l’Intérieur à travers sa correspondance avait reconnu la justesse de la revendication de ces victimes en attirant simplement notre attention sur la prise en compte de la situation sécuritaire.

L’affaire est actuellement dans les mains de la justice. Cet homme dont nous sommes contraints de considérer comme le plus mauvais de l’année pour sa couardise fait passer la trahison, la mesquinerie, l’infidélité, le cynisme et la médisance pour des qualités naturelles.

Il ne doit en aucun cas sa place à la Présidence de la République. Ce vulgaire militant coopté fait de pieds et de mains pour détruire les plus grands responsables du parti rose.

Cet homme aux mœurs légères croyait monnayer les services du MOJEN contre de l’argent pour vilipender les ministres FOUMAKOYE, BAZOUM, MASSAOUDOU et KALLA qu’il estime lui faire ombrage dans son ambition de devenir l’exclusif proche du président de la République.

Au MOJEN, nous lui avons clairement fait entendre qu’un contrat pour médire, dénigrer et insulter des personnalités politiques en vue de faire le lit a quelqu’un d’autre ne relève pas de notre mission. Rien donc de surprenant qu’en désespoir de cause, que l’homme s’en prend au MOJEN en payant au prix fort sa destruction.

Quoi qu’il en soit notre mouvement ne fera jamais la promotion d’un homme aussi nuisible, calomniateur, véritable cancer social et politique autour du président de la République.

Nous sommes conscients qu’il peut continuer à semer la division à Doutchi, à médiser contre des personnalités de première heure, il ne parviendra jamais à détruire le MOJEN, le chien aboie, la caravane passe’’.

Tout le monde en parle de ce personnage pièce maitresse de la mauvaise cour de la présidence. A travers lui des voyous et autres bandits sans moralité parviennent à obtenir des postes de conseillers et chargé de mission alors qu’ils n’ont ni base populaire ni le pouvoir occulte dont ils se targuent de disposer.

Quand à l’organisation du Hadj 2014 ce fut bel et bien un échec systématique et total du à l’incompétence et à l’inconséquence du COHO instrumentalisé par un député au service d’un apatride. La compagnie dont il représente doit donc être chassée et la direction du COHO limogée pour que le Niger retrouve la voie de la félicité.

Le MOJEN exige un audit express du COHO et l’expédition immédiate des bagages de plus de 600 pèlerins bloqués en Arabie Saoudite. Aux dernières nouvelles, préoccupé par le détournement des fonds de l’institution la direction projette en fin décembre d’organiser un atelier dit de validation pour masquer ses malversations financières.

En outre, si l’Assemblée Nationale continue à se donner en spectacle ternissant l’image du Niger, le Président de la République se doit de la dissoudre sans tergiversation.

S’agissant des douloureuses épreuves vécues par la police municipale le MOJEN exprime sa solidarité de sa juste lutte et exige leur réintégration sans condition.

Par ailleurs, le MOJEN tient à dénoncer la magouille et la mascarade organisées lors du recrutement des médecins dont les critères de choix n’ont pas été respectés pour faire tout naturellement place aux parents, amis et connaissances.

Le MOJEN soutient l’annulation de ce recrutement exigée par les syndicats des médecins nigériens afin d’éviter à nos formations sanitaires des hommes incompétents à la tache.

Au moment ou à travers un sursaut patriotique du PRN s’est engagé dans la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics, nous assistons au spectacle désolant du syndicat de médias publics consistant à rejetter une inspection diligentée de l’office ayant révélé des milliards de détournement.
 
La fête de la République a en outre permis à Dosso d’obtenir un impressionnant dispositif infrastructurel dont il faut saluer le magistrat suprême tout en appelant la population et plus précisément la jeunesse de la ville de Dosso de veiller à sa pérennisation.

Quoi qu’il en soit le MOJEN n’est affilié à aucun parti politique de l’opposition comme de la majorité mais tient aux intérêts supérieurs du Niger et de son peuple.

Enfin, le MOJEN prie le tout puissant pour qu’il protège le Niger et son peuple Amen. Bonne année 2015 à toutes et à tous.    
                      
                                                                                       
                                                                     Fait à Niamey, le 27 Décembre 2014
                                                                
                                                                                      Je vous remercie

                                                                           Siradji Issa Président MOJEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here