Maradi : Bisbilles autour de 800 ha de terre spoliée

0
229

Que se passe –t-il au niveau des services techniques d’urbanisme à Maradi ? Pourquoi a-t-on enlevé du domaine foncier de la ville de Maradi, une grande partie de son territoire ?
En effet, alors que le décret N° 73-51 MI du 30 avril 1973 avait délimité le territoire de la ville de Maradi, des fonctionnaires véreux ont soustrait plus de 800 ha du domaine foncier de la ville de Maradi pour les attribuer à la commune de Djirataoua.

Cette spoliation de terrain est entrain d’envenimer les relations qui étaient jusqu’alors cordiales entre les deux municipalités. Pour éviter la montée de tension, les autorités régionales ont décidé de suspendre le morcellement du terrain qu’avait débuté la commune de Djirataoua.
C’est pourquoi, il parait urgent que le Ministère de l’urbanisme qui avait été induit en erreur dans la délivrance de l’Arrêté d’attribution de ce terrain à la commune de Djirataoua, doit sans délai, se pencher sur la question avant que la situation ne dégénère.
On sait un peu partout ailleurs que les problèmes fonciers ont conduit à des actes répréhensibles, il ne faut pas que cela arrive à cause de la voracité de certains techniciens, qui sont prêts à tout pour se remplir les poches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here