Sommet Chefs d’état, le sahel veut se doter d’un plan d’investissement climat

0
1951

Les Chefs d’État et de gouvernement des pays du Sahel tiendront un sommet, aujourd’hui, à Niamey au Niger pour valider un «Plan d’investissement climatique» de 400 milliards de dollars sur douze ans, a annoncé le gouvernement nigérien.
Ce plan élaboré pour la période 2018-2030 qui concerne 17 États de la Bande sahélienne, allant de l’océan Atlantique à la Corne de l’Afrique est «très ambitieux», selon le communiqué du ministère nigérien.
Il est «la traduction des engagements de nos États à travers l’Accord de Paris sur le réchauffement climatique», a déclaré le ministre nigérien de l’Environnement, Almoustapha Garba, lors d’une conférence de presse.
L’investissement est estimé à «un peu moins de 400 milliards de dollars. Un programme prioritaire est axé sur six projets visant diverses actions sur le terrain pour limiter les émissions des gaz à effet de serre et pour permettre aux populations de s’adapter aux changements climatiques», a-t-il expliqué.
En raison du dérèglement climatique, certains pays pourraient voir le rendement de l’agriculture pluviale chuter de 50% d’ici 2020 alors que la superficie des terres arides et semi-arides pourrait augmenter de 5 à 8% d’ici 2080.
Selon la Banque mondiale, environ 17 millions de personnes dans le Sahel sont confrontées à l’insécurité alimentaire due à une combinaison de la sécheresse, l’accessibilité limitée aux denrées alimentaires, les prix élevés des céréales, la dégradation de l’environnement, les déplacements des populations et les conflits armés.
La rencontre offrira l’occasion de réaffirmation de la volonté politique et de plaidoyer sur le climat dont les effets les plus pervers pour la zone sahélienne sont les sécheresses récurrentes, les inondations, l’insécurité alimentaire, les migrations et même le terrorisme.
Cet évènement sera aussi marqué par l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du Plan d’investissement climat pour le Sahel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here