Mohamed Bazoum, l’article 47 de la Constitution et le Président Issoufou Mahamadou : L’imbroglio

0
3521

Les choses commencent à prendre une tournure sérieuse pour Mohamed Bazoum, le candidat de Mahamadou Issoufou pour l’élection présidentielle prochaine. Fortement contesté à l’intérieur du Pnds Tarayya, l’actuel ministre de l’Intérieur n’a dû son salut que grâce à l’intervention musclée du Président Issoufou qui l’a imposé aux instances du parti comme étant son choix propre. Son salut ?

Petit à petit, les langues commencent à se délier et à l’intérieur du Pnds plus qu’ailleurs, l’article 47 fait débat. D’aucuns estiment qu’au regard des dispositions de l’article 47, Mohamed Bazoum aura fort à faire.  » Nationalité d’origine  » ! Si le débat est esquivé publiquement, en privé il fait rage. Des militants du Pnds, sans doute frustrés, évoquent de plus en plus l’article 47 en s’interrogeant sur les motivations qui ont pu guider Mahamadou Issoufou dans le choix de Mohamed Bazoum comme candidat du Pnds. Ce n’est pas tant la violation de la Constitution qui les émeut que l’incertitude dans laquelle ce choix les installe. Mohamed Bazoum répondil, oui ou non, aux dispositions de l’article 47 ?

Selon des indiscrétions faites par un proche de l’intéressé, il n’y a aucun doute qu’il y a quelque chose que les militants du Pnds ne semblent pas saisir. Selon lui, Mohamed Bazoum est certain que le Président Issoufou ne joue pas franc jeu avec lui et que l’investiture est un cadeau empoisonné. Le président du Pnds et candidat officiel du parti rose à l’élection présidentielle prochaine serait ainsi habité par le doute et la peur du lendemain. Avec le bruit permanent qui est fait ces derniers temps, par le biais des médias sur les réalisations de la renaissance, Mohamed Bazoum ne peut être serein. Il en a vu d’autres pour ne pas sentir venir les coups fourrés.

Mohamed Bazoum a-t-il réellement une ambition présidentielle ou bien se contente-t-il simplement de servir de cheval de Troie à un autre ?

Pourtant, le président du Pnds et ministre de l’Intérieur affiche un air tranquille et serein à toutes épreuves au point où certains le disent dans le coup. Le coup ? Selon un proche du président Seini Oumarou ayant requis l’anonymat, si Mohamed Bazoum ne semble pas s’inquiéter des tendances politiques actuelles et des perspectives qui se profilent à l’horizon, c’est qu’il est forcément au courant de ce qui se prépare. En tout cas, nombre de Nigériens s’interrogent sur l’éligibilité de Mohamed Bazoum, la signification de  » nationalité d’origine  » et ce qui se cache derrière cet activisme médiatique sur les réalisations de Mahamadou Issoufou. Mohamed. Bazoum a-t-il réellement une ambition présidentielle ou bien se contente-t-il simplement de servir de cheval de Troie à un autre ? Si Hassoumi Massoudou a été brutalement arrêté dans son rêve, c’est qu’il y a un rêve plus important que le sien et ce n’est sans doute pas celui de Mohamed Bazoum.

S’il n’a pas encore quitté le Pnds dont il est le secrétaire général, Hassoumi est toutefois inexistant pour le parti depuis qu’il a été limogé du gouvernement

On le sait vindicatif et arrogant et il a surpris plus d’un en se faisant tout petit au point de s’avouer vaincu. Hassoumi Massoudou, pour ne pas le citer, ne s’est pas avoué vaincu face à Mohamed Bazoum. Il s’est plié devant la volonté de Mahamadou Issoufou. Selon des confidences d’un proche qui se dit prêt à reprendre le flambeau là où ils ont dû le planter, Hassoumi n’a pas encore dit son dernier mot. Il est en embuscade, attendant de voir clairement ce qui se prépare. S’il n’a pas encore quitté le Pnds dont il est le secrétaire général, Hassoumi est toutefois inexistant pour le parti depuis qu’il a été limogé du gouvernement. Il s’y affiche en simple figurant.  » Beaucoup de surprises attendent les Nigériens « , nous a confié un ancien ministre qui s’est demandé si l’histoire ne serait pas en train de bégayer.

Laboukoye

20 avril 2019
Source : Le Courrier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here