Agence UMOA-Titres: 3ème Edition RMTP sous le signe de la Gestion collective et des investisseurs institutionnels

0
955

Agence UMOA-Titre 3ème RMTP: sous le signe de la Gestion collective et des investisseurs institutionnels

Les Rencontres du Marché des Titres Publics se tiennent cette année en visioconférence en raison de la crise sanitaire du 20 au 22 janvier 2021.

Elles étaient initialement prévues se tenir en présentiel à Lomé au Togo après les succès enregistrés en Côte d’Ivoire et au Sénégal les deux dernières années.

Cette édition qui est la première à se dérouler sous format virtuel se déroule dans des très bonnes conditions et marquée par des thématiques riches et variées.

Au moment où nous mettons en ligne cet article, notre reporter qui suit les différents panellistes en mode virtuelle note un engouement de la part des participants.

Selon Adrien Diouf Directeur Général de l’Agence UMOA-Titres dans son discours d’ouverture, cet évènement professionnel initié par UMOA-Titres est axé sur les enjeux et les défis du marché régional de la dette souveraine.

Il est organisé une fois l’an est constitué l’un des moyens phares identifiés pour renforcer le leadership du Marché des Titres Publics et contribuer à le positionner comme une véritable option d’investissement pour les investisseurs en général et les investisseurs institutionnels en particulier.

Cette rencontre est aussi a-t-il poursuivi l’occasion pour ses acteurs de se rencontrer de nouer des partenariats et d’enregistrer des avancées majeures sur la mise en œuvre de projets communs.

On note la participation d’un invité de marque à ces RMTP 2021, il s’agit M. Serge Ekue, Président de la BOAD.

Le Directeur Général de l’Agence UMOA-Titres  a révélé  quelques avancées majeures enregistrées sur des sujets discutés lors de la session précédente dont entre autres la mise en œuvre effective de l’accès des SGI à la plateforme SAGETIL avec à ce jour 15 SGI sur 30 qui sont engagées dans la procédure d’accès à la plateforme, le lancement des travaux de réforme de la règlementation sur les TCNs, la finalisation de la notation sur une échelle sous-régionale de l’ensemble de nos émetteurs souverains et la dynamisation du marché secondaire avec un volume des transactions qui est passé en 2020 à 2 506,90 Milliards de F CFA contre 1 464,76 Milliards de F CFA en 2019.

Cette 3eme édition 2021 est placée sous le signe de la Gestion collective et des investisseurs institutionnels : deux leviers pour mobiliser l’épargne et renforcer la résilience du MTP.

De l’avis des analystes, cet évènement se veut une opportunité de regarder l’avenir en face et de dresser les perspectives et faire un état des lieux du marché de la dette souveraine post COVID-19.

Les impacts de la COVID-19 sur les économies de la zone UEMOA notamment à travers ses conséquences sanitaires et les mesures adoptées par les Etats pour y faire face, de même que le ralentissement de l’activité économique et la dépendance de l’économie de la zone au commerce international qui constituent des facteurs de vulnérabilités susceptibles de fragiliser les perspectives de croissance à court et moyen termes.

Selon le Directeur Général de l’Agence UMOA-Titres « toutes ces questions seront traitées lors des focus pays qui permettront aux Etats émetteurs de la zone UEMOA de présenter leurs projets de développement économique et leurs stratégies de financement ainsi que leurs différents programmes d’émission de titres publics sur le marché par adjudication pour l’année 2021 mais aussi leur plan de relance d’une économie post-COVID-19. »

Poursuivant son allocution, Mr Diouf dit en substance avoir conscience que l’exercice 2021 s’annonce avec de nombreux défis à relever compte tenu des besoins de relance de l’activité économique affectée par la pandémie.

 Ainsi les trois jours de discussions sont un premier pas vers une préparation de celui-ci et une opportunité pour échanger sur notre contribution à cette relance.

Au regard de l’importance des ressources financières que requiert toute relance, il convient de renforcer la collaboration entre l’ensemble des acteurs du marché mais également de cibler les challenges de notre marché dans le but d’en assurer la capacité d’absorption mais surtout d’en préserver la résilience dira le Directeur Général l’AUT.

C’est dans cette perspective que UMOA-Titres a pensé et structuré cet évènement qui permettra de relever le défi de l’accompagnement des Etats en leur permettant de disposer des ressources financières nécessaires à cette relance a conclu Adrien Diouf avec un slogan plein d’espoir « Ensemble nous saurons relever les importants défis du Marché des Titres Publics pour un développement économique accru de la zone UEMOA ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here