Banque Islamique de Développement (BID) : le Conseil d’Administration approuve 558 millions de dollars en faveur  des projets de développement durable et d’infrastructure

0
3111
Djeddah, Royaume d'Arabie saoudite, 10 mai 2023 - Le Conseil d'administration de la Banque islamique de développement (BID), le mercredi 10 mai 2023, a tenu sa 351ème réunion à Djeddah, Royaume d'Arabie saoudite. La réunion s'est déroulée dans le cadre des Assemblées annuelles 2023 du Groupe de la BID qui se sont ouvertes ce 10 mai 2023 à Ritz-Carlton Jeddah.
 
Présidé par le président de la BID et président du groupe, S.E. Dr Muhammad Al Jasser, la réunion a approuvé un nouveau financement d'une valeur de plus de 558 millions de dollars pour six projets axés sur la croissance durable et inclusive et le développement des infrastructures dans les pays membres de la Banque.
Conformément à la décision des membres du Conseil, la BID accordera une contribution de 270,57 millions d'euros (296,37 millions de dollars) à la phase 2 du projet de financement du logement rural et périurbain en République populaire du Bangladesh.
Les principales approbations du Conseil d'administration de la BID comprennent également une contribution financière de 100 millions de dollars US, dont une subvention de 35 millions de dollars US de la Fondation Bill et Melinda Gates, au projet d'éradication de la poliomyélite Phase IV en République islamique du Pakistan. 
Dans le cadre du projet, la BID financera l'acquisition de la plupart des vaccins antipoliomyélitiques oraux requis grâce à la fourniture d'un total de 930 006 578 doses de vaccins préqualifiés par l'OMS, qui seront déployés pour les 231,4 millions de personnes au Pakistan par l'UNICEF. 
L'objectif du projet est de contenir de manière permanente la propagation de tous les poliovirus, y compris le poliovirus sauvage de type 1 (WPV1) et le poliovirus circulant dérivé d'un vaccin de type 2 (cVDPV2), d'ici la fin de 2026, et de maintenir le statut « exempt de poliomyélite » du pays pour les trois années suivantes.
 
Le Conseil a également approuvé une facilité de 100 millions de dollars pour PT Sarana Multi Infrastruktur, une mission spéciale conduite en faveur de PT Sarana Multi Infrastruktur (SMI) afin d'accélérer le développement des infrastructures en République d'Indonésie. 
La facilité couvrira le financement de plusieurs projets d'infrastructure situés dans différentes régions du pays. Il vise à mobiliser le financement du secteur privé pour les infrastructures et à améliorer la qualité et la durabilité globales du développement des infrastructures en Indonésie. 
 
En conséquence, la facilité contribuera à stimuler les investissements dans les infrastructures, ce qui soutiendra la croissance économique du pays, réduira la pauvreté et offrira un meilleur accès aux services de base à sa population en facilitant un meilleur accès à l'énergie, aux transports, à l'eau, aux technologies de l'information et de la communication, urbain, agriculture, éducation, santé, gestion des déchets et logement public.
 
En outre, la BID apportera une contribution financière de 40 millions d'euros (43,81 millions de dollars) au projet d'électrification et de développement de la connexion électrique en République populaire du Burkina Faso. Une fois opérationnel, le projet, mis en œuvre par la Société Nationale d'Electricité du Burkina Faso, améliorera les conditions de vie des populations des zones ciblées en fournissant une électricité fiable et abordable grâce à l'extension et au renforcement des réseaux de distribution et de raccordement électrique. Il comprend la construction de 113 km de lignes MT, 971 km de lignes BT, la mise en place de 132 postes MT/BT, le raccordement de 38 240 foyers et l'installation de 590 éclairages publics solaires dans les zones ciblées. Le projet devrait augmenter l'accès national à l'électricité de 25 %.
Le Conseil a également approuvé une facilité de financement de 15,31 millions de dollars américains pour l'élargissement du projet de phase II de l'autoroute Bertil - Harding en République de Gambie. 
Le projet vise à aider à répondre à la croissance annuelle croissante du trafic de plus de 3% sur l'autoroute Bertil - Harding en élargissant la route. On s'attend à ce que le trafic sur l'autoroute passe à 28 000 véhicules par jour d'ici 2040, contre 16 000 véhicules par jour en 2021. 
Mis en œuvre par l'Autorité nationale des routes/Ministère des transports, le projet renforcera également la résilience des infrastructures routières en améliorant la qualité de l'asphalte, en maximisant la connectivité et la fluidité du trafic et en renforçant la sécurité des usagers. 
Il aidera le pays à atteindre directement l'ODD 9 : des infrastructures résilientes, l'ODD 11 : rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables, tout en promouvant indirectement l'ODD 7 : l'efficacité énergétique en réduisant la consommation de carburant des voitures grâce à une plus grande des flux de circulation fluides.
En outre, le Conseil a approuvé un financement supplémentaire de 2,32 millions d'euros (2,54 millions de dollars) pour la construction du projet de route Guiba-Garango mis en œuvre au Burkina Faso par la Direction générale des routes du pays. 
La Banque avait initialement approuvé un financement de 45,03 millions d'euros (49,30 millions de dollars) pour ce projet, qui vise à améliorer la connectivité entre les principaux corridors de transport, tout en facilitant les activités commerciales locales dans la zone du projet pour soutenir la croissance économique.
 Les objectifs du projet incluent la réduction du temps de trajet et des coûts d'exploitation des véhicules. La route longue de 72 km est un tronçon de la route nationale n°17 ​​de la frontière Guiba – Garango – Tenkodogo – Ouargaye Sangha – Togo. On estime que le projet aura un impact sur une population de 700 000 personnes.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here