Le Niger co-parrain du Forum mondial des réfugiés 2023 

0
1724
Image au Centre

A l’occasion de sa participation au Forum mondial des réfugiés 2023, du 13 au 15 décembre à Genève, en tant que pays co-parrain (aux côtés de la Colombie, la France, le Japon, la Jordanie et l’Ouganda), le Gouvernement du Niger a officiellement lancé le jeudi 11 mai sa feuille de route en vue de l’événement.

Image au Centre
Image au Centre

« C’est avec un grand plaisir que nous marquons notre accord à participer en tant que co-parrain au second Forum mondial des réfugiés. Le statut de co-parrain, est pour nous une reconnaissance de la mise en œuvre à plus de 90% de nos engagements pris lors du forum de 2019, notamment dans la recherche de solutions novatrices et inclusives en matière d’accueil des réfugiés », a déclaré Hamadou Adamou Souley, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation.

« En effet, le Gouvernement a toujours préconisé une approche dite « hors camps », favorisant l’intégration locale des réfugiés, afin de leur donner les moyens de retourner dans leur pays d’origine lorsqu’ils le souhaitent, ou de les préparer à d’autres solutions durables ».

L’Assemblée générale des Nations unies a adopté en 2018 le Pacte Mondial sur les Réfugiés afin de fournir un soutien durable aux réfugiés avec quatre axes clés : alléger la pression sur les pays d’accueil, accroitre l’autonomie des réfugiés, élargir l’accès à des solutions faisant appel à des pays tiers et soutenir des retours sûrs et dines dans les pays d’origine. 

Le Forum mondial des réfugiés est une partie essentielle de ce Pacte, réunissant les États et d’autres parties prenantes tous les quatre ans pour partager les meilleures pratiques, fournir un soutien financier et technique, et apporter des changements politiques grâce à une réponse globale pour atteindre les objectifs du Pacte.

Le forum sert également à travailler à la réalisation des objectifs inclus dans l’Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable, en veillant à ce que les réfugiés et les communautés d’accueil ne soient pas laissés pour compte, ainsi qu’à remplir l’engagement commun pris par le Secrétaire général des Nations unies lors du forum de 2019 : atteindre un accès mesurablement amélioré à des services nationaux renforcés pour les réfugiés.

« L’accueil d’un réfugié peut être considéré comme un bien public mondial dont les bénéfices profitent à l’ensemble de la communauté internationale.

Au regard de sa politique d’accueil des réfugiés novatrice et de sa capacité à mettre en œuvre ses engagements, le Niger est à ce jour un modèle de solidarité et d’humanisme pour le monde entier et mérite le soutien inconditionnel de la communauté internationale.

En tant que co-parrain du prochain Forum mondial pour les réfugiés, nous sommes ravis de voir le Niger assumer officiellement ce rôle de leadership, a déclaré M. Arafat Jamal, Coordinateur global du Forum mondial des réfugiés et envoyé du Haut-Commissaire pour les réfugiés à la tête de la mission d’experts en déplacement au Niger, parmi laquelle figure Mr. Mahamane Bachir, Premier secrétaire, Mission Permanente du Niger à Genève.

Il est essentiel de faire le lien entre les promesses mondiales et les réalités du terrain, telles que le changement climatique et l’éducation, en particulier pour les pays de la zone du Sahel qui ont été touchés par des années de conflit armé, de terrorisme, de chocs climatiques qui continuent de provoquer des déplacements forcés à travers les frontières et à l’intérieur des pays ».

Le Niger a été choisi comme l’un des six co-organisateurs du Forum, avec la Colombie, la France, la Jordanie, le Japon et l’Ouganda, pour donner la priorité à des politiques modèles concernant les déplacements forcés.

En prélude au Forum, le HCR a facilité et initié des réunions entre le Gouvernement du Niger, les partenaires techniques et financiers, y compris l’équipe pays des Nations unies, les acteurs du développement, humanitaire et les bailleurs de fonds, dans le but rapprocher des engagements qui déclencheraient des solutions innovantes, transformatrices et inclusives aux déplacements forcés, y compris les besoins des réfugiés et communautés d’accueil.

« Depuis le premier Forum des réfugiés en 2019, le Niger a été l’architecte d’avancées très significatives pour les réfugiés que sa population accueille généreusement depuis des années sur le sol national.

Ce n’est donc pas un hasard si nous sommes à nouveau réunis pour discuter des ambitions du Niger pour le Forum mondial dédié aux réfugiés de décembre prochain. La nouveauté de 2023 est que le Niger a été choisi comme co-parrain pour son exemplarité en matière d’accueil des réfugiés. 

Malgré un environnement sous-régional complexe, le Niger a fait le choix d’être un modèle de pragmatisme dans la recherche de solutions adaptées aux besoins des réfugiés », a déclaré Emmanuel Gignac, le représentant du HCR pour le Niger.

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here