Le Niger coparrainera le Forum mondial des réfugiés 2023 à Genève

0
1072
Image au Centre

Le Haut-Commissaire pour les réfugiés, Filippo Grandi, a effectué une visite à Niamey à l’occasion de la participation du Niger en tant que pays co-parrain au Forum mondial des réfugiés 2023. Ce forum,  se tiendra du 13 au 15 décembre à Genève. Il réunira les États membres et l’ensemble des parties prenantes afin de partager les meilleures pratiques en matière de gestion dans l’accueil des réfugiés et promouvoir la recherche et la mise en œuvre de solutions durables pour les réfugiés.

Image au Centre
Image au Centre

Lors de sa visite, le Haut-Commissaire a rencontré le Président de la République, Chef de l’État MOHAMED BAZOUM. l a ensuite participé à une table ronde dans la l’après-midi avec l’ensemble des partenaires au Niger afin de renforcer les bases préparatoires du Forum. Le Gouvernement du Niger a nouveau réaffirmé son plein engagement en tant que co-parrain du Forum, confirmant ainsi sa volonté de contribuer activement aux discussions et aux initiatives visant à améliorer la situation des réfugiés.

Monsieur Hamadou Adamou Souley, Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, présidant la table ronde du 4 juillet à Niamey, a déclaré dans son mot d’ouverture que: « Le statut de co-parrain est pour nous une reconnaissance de la mise en œuvre à plus de 90% de nos engagements pris lors du forum de 2019, notamment dans la recherche de solutions novatrices et inclusives en matière d’accueil et de protection des réfugiés. Notre approche ‘hors camps’ privilégie l’intégration locale des réfugiés, leur offrant aussi la possibilité de retourner dans leur pays d’origine outillés d’un savoir-faire ou de trouver d’autres solutions durables. »

Le Haut-Commissaire Filippo Grandi a salué les efforts déployés par le Niger pour trouver des solutions aux problèmes des réfugiés malgré les nombreux défis. « Le Niger a été choisi comme l’un des six co-parrains en raison de son leadership dans l’adoption de politiques exemplaires et innovantes en faveur des personnes en situation de déplacement forcé »,a-t-il déclaré, soulignant les réalisations du Niger, notamment pour l’accès à des habitats durables pour 35 000 réfugiés.

En 2018, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté le Pacte Mondial sur les Réfugiés, qui vise à fournir un soutien durable aux réfugiés, en allégeant la pression sur les pays d’accueil, en renforçant leur autonomie, en élargissant l’accès à des solutions dans des pays tiers et en soutenant des retours sûrs et dignes dans les pays d’origine. Le Forum mondial sur les réfugiés joue un rôle essentiel dans la réalisation de ces objectifs, en permettant aux États membres et aux parties prenantes de partager les meilleures pratiques, de fournir un soutien financier et technique, et de promouvoir des changements de politiques orientés sur la recherche de solutions.

Le Forum contribuera également à la réalisation des objectifs de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable (ODD), en veillant à ce que les réfugiés et les communautés d’accueil ne soient pas laissés pour compte. Il répond également à l’engagement commun pris par le Secrétaire général des Nations unies lors du forum de 2019, visant à améliorer de manière mesurable l’accès aux services nationaux pour les réfugiés.

Le Haut-Commissaire pour les réfugiés a exprimé sa gratitude envers le Niger pour l’exemplarité de son hospitalité, de sa solidarité et de son humanisme. « Ce forum est une occasion unique pour tous les Etats, la communauté humanitaire mais aussi les bailleurs de fonds et acteurs du développement, d’être unis autour de la question du déplacement forcé ». Lors de son entretien avec le Haut-Commissaire, le Président BAZOUM, a confirmé sa présence lors de l’ouverture du Forum, soulignant l’importance de lier les engagements pris au niveau mondial aux réalités sur le terrain, telles que le changement climatique et l’éducation, tout particulièrement pour les pays de la zone du Sahel.

« Les engagements envers les réfugiés peuvent prendre différentes formes, aides financières, matérielles et techniques ou offres de réinstallation ou de voies alternatives d’admission dans des pays tiers, l’adoption de politiques plus inclusives, etc. Tant par sa capacité à susciter un capital de sympathie auprès de la communauté internationale que par ses politiques d’accueil à l’endroit des réfugiés, à la fois inclusives, innovantes et clairvoyantes, le Niger s’illustre depuis plusieurs années comme un pays exemplaire. Sa participation au Forum 2023 en tant que pays co-parrain est une réelle opportunité pour le pays de mettre en valeur les bonnes pratiques en matière de gestion de l’accueil des personnes en situation de déplacement forcé développées au Niger et d’assumer un rôle de leadership dans leur diffusion et leur promotion au sein de la communauté internationale », a déclaré Emmanuel Gignac, Représentant du HCR au Niger.

Pour plus d’informations sur ce sujet, veuillez contacter :

Jean-Sébastien Josset, chargé de communication du HCR au Niger.

Téléphone : +227 90 76 69 77

E-mail : josset@unhcr.org

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here