Hama Amadou sous la Tour Effel : Un casse-tête pour Hollande ?

0
1021

Dans la nuit du 1er jour de l’an I de son « Hégire », Hama Amadou, Président de l’Assemblée Nationale et opposant le plus gênant au régime du Président Issoufou Mahamadou, traverse précipitamment la frontière la plus proche pour se retrouver à Ouagadougou.

 

 

Quelques heures auparavant, une réunion expresse et extraordinaire du bureau de l’Assemblée Nationale à laquelle il n’a pas participé, donnait une suite favorable à la requête du Gouvernement demandant aux membres du bureau de l’Assemblée Nationale de le livrer à la justice, relativement à l’affaire dite des « bébés importés ».

 

Constatant que le Gouvernement de Blaise Campaoré ne lui offrait aucune garantie, celui-ci s’étant d’ailleurs empressé d’informer Niamey de sa présence à Ouaga, Hama Amadou désormais pisté par la presse francophone s’envola pour Bruxelles avant de poser finalement ses valises à Paris. Et tout laisse croire que l’opposant nigérien est totalement dans son jardin sous la Tour Effel. Son arrivée à Paris a en effet été une aubaine pour la presse francophone qui s’était ruée sur la bête politique, tentant de lui arracher des morceaux croustillants. Hama Amadou, dans la situation qui est la sienne, ne pouvait espérer meilleur accueil. Jouissant pleinement des droits que lui accorde la « Patrie des Droits de l’Homme », il ne rate aucune occasion pour clamer et proclamer que les poursuites judiciaires dont il fait l’objet sont purement politiques. Il accuse le Président Issoufou et son entourage de vouloir attenter à sa vie. Il décrit le pouvoir de Niamey comme dictatorial et incompétent. Il distille régulièrement des petites révélations qui font mouche dans la junte des « guristes ». Mieux, il lance un défi au pouvoir de Mahamadou Issoufou de lancer un mandat d’arrêt international à son encontre. Tout cela par le canal gracieux d’une presse qui est toujours pressée de l’écouter.

Pourquoi Hama Amadou est parti se réfugier en France ? S’interrogent encore nombre d’observateurs. Tous reconnaissent cependant, qu’il n’ya pas plus géniale idée pour lui que de s’exiler en France devant la détermination du pouvoir de Niamey à le « coffrer ».

 

Les Français par contre, se moquent éperdument de sa présence sur leur territoire. Mais il y’en a un qui est particulièrement gêné par la présence de l’opposant nigérien à Paris : François Hollande, Président de la République française et ami personnel du Président Issoufou du Niger. Heureusement pour l’opposant nigérien, en France les choses ne se passent pas comme au Niger.

 

Là-bas, le Président ne peut même pas interdire aux médias publics de lui tendre leurs micros. L’ami français ne peut pas, non plus, instruire le Procureur de la République pour s’autosaisir, comme cela se passe sous les tropiques. Bref Hollande est dans l’incapacité de prêter main forte à Issoufou.

 

Et pourtant, le gibier est à vue !En attendant que la justice nigérienne relève le défi du mandat d’arrêt international, la présence de Hama Amadou en France pourrait bien ajouter du piment aux embarras d’un François Hollande balloté dans des sondages défavorables.
El Kaougé Mahamane Lawaly13 octobre 2014
Source : Le Souffle de Maradi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here