A qui profite le service Shap-shap d’Airtel-Niger ?

0
1268

Voici une autre manière d’escroquer l’Etat et les abonnés instituée par Airtel-Niger qui est la première compagnie de téléphonie à s’installer au Niger depuis les années 2001. C’est le service de shap-shap qui échappe complètement au contrôle du fisc. Qui peut nous dire si le Niger, à travers son Agence de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP) dispose d’un appareil de contrôle du service shap-shap dans notre pays.

Et pourtant, c’est une invention d’Airtel-Niger ou CELTEL ou Zain comme vous voulez, qui l’utilise pour complètement court-circuiter les services de la douane. Si ce sont les cartes de recharges, c’est facile de contrôler puisqu’on peut savoir exactement combien sont arrivés au Niger et combien ont été effectivement écoulées.

A supposer que chaque nigérien fasse un shap-shap de 100 FCFA seulement par jour, avec son volume d’abonnés qui dépasse les 3 millions au Niger, Airtel engrangera plus de 3 milliards de francs CFA chaque jour, en un seul mois, c’est une somme énorme qui atterirra dans les comptes d’Airtel, sans coup férir. Une véritable machine qui ne vise qu’à dépouiller le Niger et les nigériens de leurs maigres ressources.

D’ailleurs, même les sanctions infligées à Airtel par la moribonde structure de régulation ne sont jamais respectées et exécutées. Pendant ce temps, les nigériens, les pauvres nigériens qui gèrent des commerces des boutiques voient tous les jours le passage des agents des impôts qui leur prennent 100 FCFA, vente ou pas vente.

Cette sélectivité créée par le pouvoir public entre les commerces est de nature un jour à irriter les nigériens. Airtel qui change de nom comme on change de chemises doit réellement se conformer aux exigences de la société nigérienne qui veut que les services soient transparents et profitables à tous.

Arrêter d’escroquer les clients avec des services utiles et insensés. Pour cette fois, c’est le service shap-shap qui a retenu notre attention, seulement puisque celui-là n’a d’autres objectifs que de se faire des sous sans aucun problème puisqu’on ne met rien, tous les autres services seront passés au crible pour voir le degré d’escroquerie qui a été mis en place pour appauvrir davantage les nigériens par cette première compagnie de téléphonie qui ne respecte aucun de ses engagements, même pas celui d’aider les services sociaux nigériens bien qu’elle engrange des milliards chaque année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here