Visite officielle de la Directrice générale de l’UNESCO au Niger

0
858
unescoreprestante

unescoreprestante
Lors de sa visite officielle à Niamey, du 9 au 10 août 2016, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est entretenue avec le Président de la République S. E. M. Mohamadou Issoufou.

La Directrice générale et le Président ont discuté des enjeux sécuritaires en Afrique de l’Ouest, et notamment des stratégies à adopter pour contrer au mieux la montée de l’extrémisme violent. La Directrice générale a félicité le Président Issoufou pour sa politique d’accueil envers les réfugiés. « Quand les extrémistes cherchent à nous faire croire que le vivre-ensemble est impossible, le Niger a choisi de répondre aussi par les valeurs, par la culture, par la générosité, en accueillant des milliers de réfugiés, notamment des enfants, fuyant la guerre, l’intolérance et la persécution » a-t-elle déclaré. La Directrice Générale a remercié le Président pour la haute distinction « Le commandeur de l’ordre du mérite national du Niger » que le Ministre des Affaires Etrangères M. Ibrahim Yacoubou lui a remis et a déclaré qu’elle accepte cette distinction en tant que reconnaissance pour toute l’activité de l’UNESCO.

Le Président Mohamadou Issoufou a remercié la Directrice générale et affirmé que « combattre l’extrémisme violent est la priorité des priorités et a passé en revue les accents stratégique de sa politique parmi lesquels l’éducation de qualité, le contrôle de la croissance démographique, le développement de son pays et la réconciliation nationale.

La Directrice générale a tenu une réunion avec les ministres dont le mandat est en lien avec les objectifs de l’UNESCO, et rencontré le Premier Ministre M. Brigi Rafini lequel a réaffirmé que l’éducation des filles reste une priorité absolue pour le gouvernement.

Lors de sa visite à Niamey, la Directrice générale a également visité  l’université Abdou Moumouni qui a bénéficié de l’appui de l’UNESCO et de l’UEMOA pour l’informatisation de l’enseignement supérieur ainsi que le Musée National Boubou. «Nous pouvons utiliser la culture pour éduquer à la paix, enseigner la tolérance, faire comprendre qu’accepter la diversité culturelle dans notre histoire, nous aide à accepter et à valoriser la diversité culturelle dans notre présent. » a rappelé Irina Bokova.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here