Service religieux : une bousculade fait 29 morts au Libéria

0
1158

Au moins 29 personnes, dont 11 enfants et une femme enceinte, sont mortes dans une bousculade, lors d’une croisade chrétienne dans un quartier densément peuplé de la capitale, Monrovia.

Le porte-parole de la police, Moses Carter, indique à la BBC que la bousculade s’est produite mercredi soir lorsqu’un groupe de gangsters, dont certains portaient des couteaux, s’est déplacé sur le terrain en plein air et a attaqué les fidèles.

Il ajoute qu’une personne, qui tenait un couteau, est arrêtée.

La croisade – un terme couramment utilisé au Libéria pour décrire les rassemblements de prière chrétiens – était organisée par un pasteur influent.

Les corps sont transportés à la morgue de l’hôpital Redemption, à proximité du lieu de la croisade, dans un endroit, situé près de la mer, et appelé New Kru Town.

Le nombre de gangs opérant dans les rues des villes libériennes a augmenté ces dernières années.

Le Président George Weah devait se rendre sur les lieux jeudi, selon OK FM, un diffuseur privé de Monrovia.

Les services de prière des croisades chrétiennes ont lieu presque tous les soirs dans ce pays d’Afrique de l’Ouest – ils commencent souvent vers 18 heures, lorsque les gens terminent leur travail, et se terminent vers 22 heures.

Ils sont très populaires, avec souvent des centaines de personnes présentes, beaucoup cherchant de l’aide et du réconfort dans un pays où environ la moitié de la population vit avec moins de 2 $ par jour.

Le Liberia est toujours confronté aux séquelles d’une guerre civile qui s’est officiellement terminée en 2003 et au cours de laquelle des milliers d’enfants soldats ont été contraints de combattre.

Ces dernières années, les attaques des gangs de rue sont devenues de plus en plus fréquentes dans les villes libériennes.

D’autres crises, telles que l’épidémie d’Ebola et l’impact des blocages dus au coronavirus, ont également affecté le chômage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here