Niger : Dioundou prière collective pour la consolidation de la paix

0
2065
Image au Centre

C’est l’appel de l’honorable  chef de canton  et Sarkin Musulmi de Dioundou que ces prières collectives sont  régulièrement  organisées  afin d’implorer Allah le Tout Puissant  pour qu’il fasse du Niger, un pays de paix, de progrès et de prospérité, de renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale.

Image au Centre
Image au Centre

A l’image de cette prière collective organisée ce vendredi dernier en présence des fidèles musulmans et des grands oulémas de l’ensemble du Canton de Dioundou et des cantons voisins, des prières ont été dites  à l’endroit des forces de défense et de sécurité qui  veillent sur la quiétude sociale, à la libre circulation des personnes et de leurs biens surtout toute l’étendue du territoire national conformément aux vœux du Président de la République Chef de l’Etat.

Cette prière collective initiée par le chef de Canton de l’honorable Mahamadou Bachir Harouna Hambali  et Sarkin Musulmi de Dioundou a revêtu un cachet particulier en ce mois de février

En effet, elle s’est déroulée dans la grande Mosquée de Dioundou qui vient d’être  réhabilitée  ainsi que le Palais royale avec le soutien du Président de la République Mohamed Bazoum   qui avait pris l’engagement de les réhabiliter  lors de sa visite dans le canton.

 Une promesse tenue avec la contribution financière également du Chef de canton de Dioundou l’honorable Mahamadou Bachir Harouna Hambali et les ressortissants du canton et ceux de la diaspora.

Responsable de l’Agence du Hadj et de la Oumra  Hambali Voyage, l’honorable chef de canton de Dioundou a quelques semaines du début du Ramadan  a invité le peuple nigérien,  qui est un peuple profondément croyant à intensifier les prières collectives  pour implorer la  clémence et la miséricorde  d’Allah pour faire du Niger, un pays de progrès et de paix et pour qu’il nous gratifie d’une bonne campagne agricole.

 Il a invité les jeunes  à redoubler d’efforts dans le travail, en particulier dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage pour assurer l’autosuffisance alimentaire du Niger et renforcer la résilience des communautés face aux changements climatiques.

Selon l’iman de la grande Mosquée de Dioundou, d’autres prières collectives sont également prévues  à l’initiative toujours du chef de canton de Dioundou Mahamadou Bachir Harouna Hambali durant le mois béni Ramadan.

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here