Niger Agence Nationale de l’Aviation Civile : Prestation de serment de 20 inspecteurs de l’aviation civile

0
2736
Image au Centre

Le Directeur de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile Elhadj AYAHA AHMED entouré des ses proches collaorateurs et des représentants du Ministère des Transports  vient de superviser à la Cour d’Appel de Niamey la prestation de serment de vingt(20) inspecteurs de l’aviation civile.

Image au Centre
Image au Centre

Pour rappel , l’ANAC  a pour entre autres missions a régulation, l’évaluation pluridisciplinaire et l’expertise, la protection des libertés, garantir l’impartialité de la puissance publique, assurer le contrôle et la certification des organes et du personnel de contrôle de la navigation aérienne.

Face au Président de la Cour d’Appel de Niamey, les récipiendaires ont, la main droite levée, de remplir correctement leurs fonctions avec probité dans le respect strict de la loi et du règlement selon l’article de l’ordonnance 2010-23 de 14 mai 2010 portant code de l’aviation civile.

A l’issue de la prestation de serment, ces inspecteurs de l’aviation civile ont été renvoyés dans l’exercice de leurs fonctions par le président de la Cour d’Appel de Niamey, M.Abdou Mallam Moussa.

Peu Avant la prestation du serment, le procureur général près la Cour d’Appel de Niamey a, dans son réquisitoire, prodigué de sages conseils aux 20 inspecteurs de l’aviation civile.

 Il a par ailleurs expliqué aux récipiendaires le sens de ce serment dans l’exercice de leurs fonctions tout au long de leur vie professionnelle. ‹‹ Dans votre profession, il faut toujours savoir en tête ce serment-là. C’est pourquoi, je vous recommande le respect strict des textes et du règlement ››, a-t-il souligné.

Afin de répondre au souci de désenclaver le territoire national, le ministère  des Transports a entrepris un vaste programme de rénovation des aéroports du pays. Les aéroports régionaux ont été soit réhabilités ou entièrement rénovés. Cette tâche confiée à l’agence nigérienne de l’aviation civile (ANAC) a été menée avec brio et professionnalisme. Aujourd’hui, le Niger dispose des pistes d’atterrissage répondant aux nomes internationales au niveau de la plupart de ses régions phares. 

L’aéroport international Diori Hamani du Niger son embellissement se passe de tout commentaire. Ses installations ont été entièrement reprises et rénovées lui conférant désormais  l’aspect d’un aéroport ultra moderne répondant en tout point de vue aux exigences des normes internationales.

Des résultats importants à  mettre à l’actif du Directeur Général de  l’ANAC Elhadj AYAHA AHMED reconnu pour  son pragmatisme dans lesecteur de la navigation aerienne.

Il est expert spécialisé des systèmes de communication de navigation et de surveillance aérienne, superviseur général de la régie d’assistance en escale, administrateur de l’ASECNA, de l’autorité africaine et malgache, de l’unité de supervision de l’aviation civile de l’UEMOA.

Après les réquisitions du procureur général, le Président de la Cour d’ Appel de Niamey a tenu à prodiguer quelques conseils aux nouveaux inspecteurs de l’aviation civile. ‹‹Vous êtes des inspecteurs externes et internes. Vous êtes au sein de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile. Vos tâches sont prévues dans l’ordonnance 2010-23 du 14 mai 2010 portant code de l’aviation civile.

A travers cette formule, il s’agit pour vous de respecter strictement la loi et le règlement qui régissent le domaine de l’aviation civile››, a-t-il relevé.

Il a aussi recommandé aux récipiendaires de garder toujours à l’esprit la probité, c’est-à-dire l’honnêteté, le respect des lois  et règlements dans l’exercice de leurs fonctions. ‹‹ En cas de parjure, la loi est trop sévère envers ceux qui ont prêté serment avant d’exercer leurs fonctions ››, a-t-il conclu.

Selon le Directeur General,   sous réserve des missions spécifiques confiées à d’autres services publics par la loi, l’ANAC exerce, pour le compte de l’État, l’ensemble des prérogatives de la puissance publique dans le secteur de l’aviation civile, telles que les fonctions liées à la régulation, à la supervision et au contrôle des activités du transport aérien.

L’ANAC, a poursuivi  AYAHA AHMED, est notamment chargée d’élaborer et faire aboutir, en collaboration avec les autres administrations compétentes, les textes législatifs et réglementaires de l’aviation civile, veiller à la sécurité et à la régularité du transport aérien,  élaborer les procédures , réaliser des audits sur l’organisation et le fonctionnement des structures de l’aviation civile et délivrer les licences et autres autorisations d’exploitation du transport aérien .

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here