Point de presse de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger : Des explications sur les préalables à la reprise des négociations avec le gouvernement

0
213
ITN

ITN
Le président de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN), M. Idrissa Djibril a animé samedi dernier, au siège de la Confédération démocratique des travailleurs nigériens (CDTN), un point de presse relatif aux propositions et aux préalables de l’ITN, quant à la reprise des négociations avec le gouvernement.

Ce point de presse de l’ITN fait suite d’une part à la lettre du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité Sociale, M. Salissou Ada, intitulée ‘Proposition du Gouvernement à l’ITN sur les préalables à la reprise des négociations sociales » en date du 13 janvier 2015 et d’autre part, à la réponse de l’ITN à travers une lettre datée du 19 janvier 2015 adressée au ministre en charge de l’Emploi.

Il s’agit pour le président de l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN), M. Idrissa Djibril de parler des contre-propositions de l’ITN, suite à la transmission des propositions du Gouvernement relatives aux préalables pour la reprise des négociations. Selon M. Idrissa Djibril, ces contre propositions de l’ITN sont axées sur trois (3) points.

Concernant le premier point qui a trait à l’abattement de 20 % du taux de l’IUTS, l’ITN a rappelé qu’au titre du protocole d’accord du 7 février 2012, il est stipulé en son point 7 que dans la perspective de satisfaire la revendication des travailleurs au titre du budget 2013, le gouvernement a proposé de mettre en place un comité bipartite composé de représentants de l’Etat et de l’ITN, ce, au cours de l’année 2012.

Le dit comité devait étudier les modalités de la modification requise. «Par conséquent, l’ITN exige que toute formule tendant à la satisfaction de point d’accord tire son essence du rapport dudit comité, et ce pour une prise d’effet à compter du 1er Mars 2015 » a indiqué le président de l’ITN.

S’agissant du deuxième point, relatif au régime des primes et indemnités des agents de l’Etat, l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger, a annoncé qu’après le processus d’élaboration et de validation du répertoire des emplois et des compétences des agents de la fonction publique, elle exige à présent l’adoption des taux applicables avec prise d’effet le 1er janvier 2015 conformément au protocole additionnel du 02 novembre 2012.

Au titre du troisième point qui est la  »réactivation du code rappel », l’ITN a exigé du gouvernement, le paiement effectif de l’ensemble des incidences financières et rappels des salaires avant le 1er mai 2015.
Tout en se disant favorable à toute reforme administrative qui permettrait de mettre fin à l’accumulation financières et rappels des salaires, l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger a exigé la réactivation immédiate du  »code rappel » en attendant la mise en œuvre des reformes proposées par le gouvernement.

Au terme de ce point de presse, le président de l’ITN, M. Idrissa Djibril est revenu sur les violentes manifestations à Niamey et à Zinder contre le journal satirique  »Charlie Hebdo ». Sur cet élan, l’ITN a aussi déploré les violences des forces de l’ordre vis-à-vis des journalistes en exercice. «Nous condamnons ces évènements inédits.
Par conséquent, nous sommes attachés à toutes les libertés fondamentales consacrées par notre constitution, dont notamment la liberté de la presse, d’opinion, d’expression, de conscience, de religion et de culte», a dit M. Idrissa Djibril.
L’ITN regroupe sept (7) centrales syndicales.

Samira Sabou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here