Un refus d’obtempérer à une décision de justice

0
1349

Suite au verdict rendu le 15 avril 2015 par le Tribunal de grande instance de Niamey, l’aile Albadé a tenté, lors d’un point de presse, d’expliquer la teneur dudit verdict. Cette phrase sortie de la déclaration a étonné plus d’un Nigérien : « Nous réaffirmons notre appartenance au MNSD Nassara »þ Est-ce que cela veut dire que Albadé et les siens se plient à la décision du juge ou alors qu’ils continuent leur fronde.

Selon le camp Albadé, l’objet de la rencontre:était d’échanger sur la teneur du verdict rendu par le Tribunal de Grande Instance de Niamey sur le différend qui prévaut au sein du MNSD -Nassara. De prime abord ils ont réaffirmés leur respect des lois et règlements de la République: par voie de conséquence ils disent prendre acte du verdict rendu le 15 avril 2015 par le Tribunal de grande instance de Niamey.

Ils ont ensuite relever que le juge admet que la participation de M Albadé Abouba et 8 autres au gouvernement d’union nationale qui est la cause originelle du différend au sein du MNSD-Nassara ne constitue pas une violation de la loi particulièrement le statut de l’opposition, à travers le premier constat de l’extrait du primitif. Cela a été déjà dit par le juge constitutionnel. Ils relèvent aussi que la question des sanctions disciplinaires a déjà été examinée en première instance le 3 septembre 2014 où le juge a annulé les différentes sanctions prises à l’encontre de MR ALBADE ABOUBA et ses camarades et l’appel interjeté n’a pas été vidé à ce jour.

Le paradoxe que l’on peut constater dans la suite de leurs propos lorsqu »ils estiment qu’au vu des résultats du congrès tenu au Palais des Sports, le Ministre de l’Intérieur chargé de la gestion des associations et Partis politiques a pris acte des délibérations des travaux alors même qu’ils reconnaissent que ce congrès tenu au Palais des Sports a été invalidé par le juge qui aurait dû selon eux invalidé aussi celui tenu par le camp Seini Oumarou. N’estce pas là une mauvaise foi manifeste ? Est-ce dans le cas d’espèce, la décision du Ministre qui importe ou celle du Juge ?

Et toute honte bue, ils ‘’décrètent’’ que « la reconnaissance des changements intervenus dans la direction des partis politiques et les textes qui les régissent, relève des attributions du pouvoir exécutif » donc pour eux c’est la décision du Ministre Massaoudou qui est ici valable. Quelle aberration !

L’aile Albadé conclut qu’elle a déposé un recours en appel et a demandé à ses militantes, militants et sympathisants « de rester sereins et calmes et d’attendre les mots d’ordre du bureau politique national. » De quel bureau politique national parlent Albadé et les siens quand on sait qu’ils n’ont plus le droit de parler et d’agir au nom du MNSD Nassara ? Et d’ailleurs tous les Nigériens ont constaté qu’ils ont utilisé les insignes du parti lors de leur point de presse alors même qu’une décision de justice en bonne et due forme le leur interdit formellement.

Cette phrase « nous réaffirmons notre appartenance au MNSDNassara » veut donc tout simplement dire qu’ils refusent d’obtempérer à la décision de justice rendue le 15 avril dernier. C’est tout dire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here