La Chancelière allemande Angela Merkel au Niger: Mutualisation des efforts sur les questions de migration et de sécurité

0
1294
angelamerkel

angelamerkel
La Chancelière allemande, Mme Angela Merkel, effectue aujourd’hui, lundi 10 octobre 2016, une courte visite officielle dans notre pays. Elle sera donc accueillie à l’aéroport international Diori Hamani de Niamey par le Président de la République SE. Issoufou Mahamadou.

Dès son arrivée, la Chancelière Merkel aura des entretiens en tête à tête avec le Chef de l’Etat dans le salon d’honneur de l’aéroport et au Palais de la Présidence. Suivra ensuite une rencontre élargie aux membres des délégations des deux pays. Les deux personnalités feront ensuite des déclarations à la presse.

Aussitôt, le Président Issoufou Mahamadou remettra une décoration à la Chancelière Angela Merkel. Ensuite le Président de la République et la Chancelière allemande animeront un point de presse conjoint.
Après un déjeuner qui sera offert en son honneur, la dirigeante allemande effectuera une visite au Centre de Transit de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM).Ce Centre, il faut le préciser, est un projet cofinancé par l’Union Européenne à hauteur de cent (100) millions d’euros et par le Ministère de l’Intérieur Italien pour un montant de cinquante mille (50 000) euros.
Les activités du Centre, qui ont débuté en septembre 2014, ont touché environ plus de 181 000 individus au Niger.

Lors d’une Conférence de presse qu’il a animée au mois de juin dernier, le chef de la mission de l’OIM au Niger, Mr. Guiseppe Loppete, a indiqué que le projet  »Fêtons une migration sûre et informée » a permis de collecter davantage d’informations sur le phénomène de la migration, dont le Niger est représenté comme un pays de transit.

Notant que des migrants ressortissants de quelque vingt (20) nationalités africaines passent par la région d’Agadez, pour notamment se rendre en Lybie et en Algérie, il a indiqué que le rôle de l’OIM à travers ledit projet a été de les informer sur les dangers auxquels ils peuvent faire face au cours du périple migratoire, afin de les en dissuader.

D’après Mr. Guiseppe Loppete, le projet a aussi été une opportunité pour mettre en relation les migrants qui essuient un échec et ceux qui désirent partir. D’autre part, il a indiqué que son institution a permis le rapatriement dans leurs pays d’origine de mille six-cents (1.600) individus en 2015 et de mille cinq-cents (1500) individus entre janvier et mai 2016.

En plus du Centre de transit de l’OIM, la Chancelière visitera l’école primaire Goudel 2, une visite qui se justifie par le fait que le secteur de l’Education constitue un des domaines prioritaires de la coopération entre nos deux pays.

Rappelons que la visite de la Chancelière Merkel intervient après celle effectuée en République Fédérale d’Allemagne par le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, du 16 au 17 juin 2016. Au cours de cette visite officielle à Berlin, la seconde du genre après celle du mois de mai 2013, le Président Issoufou Mahamadou a eu un entretien en tête à tête avec la Chancelière allemande Angela Merckel, suivi d’un entretien élargi aux délégations des deux pays.

Puis, les dirigeants nigérien et allemand ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont développé plusieurs thématiques dont la lutte contre le terrorisme, la migration illégale, le défi démographique, les investissements et la formation professionnelle et technique.

Angela Merkel : Une carrière politique couronnée de succès

Née à Hambourg (Allemagne) le 17/07/1954, Angela Merkel, née Kasner, est une femme politique allemande. Chef du gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne depuis le 22 novembre 2005, elle occupe le poste de Chancelière fédérale.

Angela Merkel, qui est diplômée de physique à l’université de Leipzig en 1978, a fait son entrée, en 1986, comme chercheur, à l’Académie des Sciences de Berlin-Est où elle soutient une thèse en Chimie quantique en 1986. En 1989, elle commence une carrière politique. Favorable à la réunification allemande, elle entre au parti est-allemand Renouveau démocratique (DA), proche de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), le parti du chancelier fédéral Helmut Kohl, qui la nomme ministre des Femmes et de la Jeunesse en 1991.

C’est ainsi qu’en 1991, Angela Merkel se voit confier le Ministère fédéral des Femmes et de la Jeunesse au sein du cabinet Kohl IV. Elle occupera ensuite les hautes fonctions de ministre fédéral de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire, jusqu’en 1998.

Deux ans plus tard, Angela Merkel devient la première femme présidente de son parti politique, l’Union chrétienne démocrate (CDU). Angela Merkel s’appuie sur ce nouveau statut, et engage un processus de campagne en vue des élections fédérales de 2005.

Alliée au Parti social-démocrate, Angela Merkel remporte les élections, et est élue Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne. Elle sera réélue Chancelière pour une seconde fois en 2009, puis pour une troisième fois en 2013.

Après cette série de succès au poste de Chancelière, Angela Merkel confirme son statut de  »femme la plus puissante du monde », selon le magazine Forbes. Jouissant d’une bonne cote de popularité auprès des médias la Chancelière Agela Merkel a été élue « personnalité de l’année » par le magazine « Time » en 2015.
Parmi les orientations marquantes de ses mandats figure le renforcement des liens diplomatiques de l’Allemagne avec les États-Unis, et avec la France dans le cadre de la construction européenne.

Sur l’épineuse question de l’insécurité et des inquiétudes suscitées par l’islamisation de l’Europe, la Chancelière allemande Angela Merkel a exhorté les Européens à ne pas céder à la peur. «La peur n’a jamais été bonne conseillère. Une culture ou une société dirigée par la peur ne maîtrise pas l’avenir», déclarait-elle lors d’une conférence de presse en septembre 2015.
Assane Soumana (sources : sites)
www.lesahel.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here