Niger Centre Carter : des perspectives encourageantes dans la lutte contre le trachome

0
1187

La prévalence de la cécité  est de l’ordre de 2,2 % taux  au Niger. Ce qui largement  au-dessus du seuil de tolérance indiqué par l’OMS (0,5%) dans une communauté.  Le trachome est la deuxième cause de cécité après la cataracte dans ce pays. La  cécité  due au trachome survient après des infections répétées sur plusieurs années.

C’est une maladie évitable et curable.  C’est pourquoi,  le Niger s’est engagé à lutter contre cette maladie. Depuis 1999  le Centre Carter   apporte  son appui au Programme National Santé Oculaire, qui a en charge l’élimination du trachome cécitant.

Environ 18500 patients restent à être opérés du Trichiasis en 2019 selon Dr Kadri Boubacar Coordonnateur Adjoint Programme National de Soin Oculaire. Il se dit satisfait de l’appui des partenaires comme le Centre Carter dans la lutte contre le trachome à travers la stratégie CHANCE ( Chirurgie, Antibiotique, Nettoyage du visage et le Changement de l’environnement).

Dans la région de Maradi  les cas recherchés pour être opérés du trichiasis se chiffrent à 4026.

Ce camp de trichiasis est financé par le Centre Carter  à Soumarana, un village situé dans le département de Madarounfa.  La directrice  adjointe du programme Trachome Centre Carter Kim Jensen échange avec les patients et  le personnel de la santé sur le déroulement des activités.

Garin Malam village situé dans le département de Tessaoua, une équipe d’opérateurs de Trichiasis opère plusieurs patients victimes du Trichiasis sous la supervision du medecin chef de district Dr Ibrah Mourtala. Selon le médecin chef du district de Madarounfa Issa Moussa  trois à quatre camps sont organisés par mois avec l’appui du Centre Carter.

Selon Barmou Moudi chef d’antenne Centre Carter,  il y a une mobilisation sociale qui est faite  à travers les relais communautaires et les radios communautaires pour la recherche personnes atteintes du trichiasis pour atteindre des meilleurs résultats.

Les opérateurs de trichiasis sont formés par le programme national de soin oculaire.

La formation vise à la certification pour une chirurgie de qualité et réduire les cas de récidive indique Maman Abdou un des formateurs.

Dans le village de Garin Goboro 106 ménages disposent de latrines grâce à l’Assainissement Total Piloté par la Communauté financé le Centre Carter à la grande satisfaction du Représentant Pays Mr Mohamed Salissou Kané. Ce village fait partie des centaines d’autres que nous soutenons en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations a-t-il souligné.

Le Centre Carter qui appuie le programme national de soin oculaire finance  le secteur de l’éducation pour un changement de comportement en matière d’hygiène et assainissement.

Il forme les enseignants  sur  les modes de prévention du trachome en vue de dispenser des cours aux élèves.

La directrice  adjointe du programme Trachome Centre Carter Kim Jensen  a eu des discussions avec le  directeur régional adjoint de l’éducation Issoufou Kasso sur l’importance de cette collaboration.

Au cours de sa mission de travail  à Maradi, la directrice  adjointe du programme Trachome Centre Carter a effectué des visites de courtoisie au sultan du Katsina honorable  Ali Zaki

Dans le livre d’or que Kim Jensen a signé, elle  a transmis les remerciements du Président Jimmy Carter et sa femme Rosalynn  aux chefs traditionnels qui appuient la lutte contre le trachome au Niger. Le Sultan du Gobir Abdou Bala Maraf , abondant dans le même sens,   a salué  ce partenariat et a invité le Centre Carter à poursuivre ses activités pour le bien être de la communauté.

La directrice  adjointe du programme Trachome Centre Carter s’est entretenu aussi avec le préfet du département de Madarounfa  Harouna Madabo et Idi Sani Magagi le préfet du département de Tessaoua.

Les efforts vont se poursuivre ont indiqué le Représentant pays du Centre Carter Mr Mohamed Salissou Kané et la directrice  adjointe du programme Trachome Centre Carter Kim Jensen pour l’élimination du trachome cecitant au Niger à l’horizon 2020 en appui au Ministère de la Santé publique par l’entremise du Programme National de Soin Oculaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here