Niger : 40 partis politiques rejettent l’audit du fichier électoral

0
149

Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral biométrique

Nous, les Coalitions

CAP 20-21

GAYYA ZABBE

Regroupant respectivement 18 et 22 partis politiques,

Réunis ce jour 12 septembre 2020 à l’effet d’examiner les conditions de la validation frauduleuse du fichier électoral dit biométrique par un audit non consensuel, dans un contexte de rupture totale de dialogue au sein de la classe politique.

Profondément préoccupés par la volonté de la CENI de violer le Protocole A/SP1/12/01 Sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance, Additionnel au Protocole Relatif au Mécanisme de Prévention, de Gestion, de Règlement des Conflits, de Maintien de la Paix et de la Sécurité, régissant notre communauté en matière électorale, notamment son article 5 qui précise : « Les listes électorales seront établies de manière transparente et fiable avec la participation des partis politiques et des électeurs qui peuvent les consulter en tant que de besoin » ;

Rendons public le communiqué qui suit :

Dès l’annonce, au début de ce mois de septembre, de l’arrivée de la mission traditionnelle d’audit du fichier électoral biométrique conduite par des Experts de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) de la Commission Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Africaine (UA), nous avions en effet espéré, qu’à l’issue de l’intervention des trois institutions précitées, nous serions en droit de disposer d’un fichier électoral consensuel qui ne serait contesté par aucune des parties en compétition.

Ce qui assurerait des élections transparentes et crédibles, gage d’une stabilité politique et économique dans notre pays.

Contre toute attente, dès la publication de l’arrêté n°98 du 04 septembre 2020 du président de la CENI portant création du Comité ad ’hoc chargé de l’audit du fichier électoral biométrique (FEB), nous avons fait les constats suivants :

l’absence, des Experts de la CEDEAO et de l’Union Africaine, préjudiciable au bon déroulement de la mission et de sa crédibilité, nonobstant un communiqué à postériori du Ministère chargé des Affaires Etrangères en date du 11 septembre 2020 sur la prétendue présence des experts de la CEDEAO ;

la relégation par la CENI au rang de simples observateurs des deux (2) experts désignés par l’opposition politique et les deux (2) des partis Non Affiliés dans ledit Comité. Par cette qualification d’observateur, la CENI dénie de facto aux experts précités l’accès à la base de données ;

la réduction de la durée de la mission, limitée à cinq (5) jours, dont deux jours prévus à la seule rédaction du rapport par trois (3) experts désignés par la seule OIF pour un fichier de 7.334.000 d’électeurs inscrits. Pour rappel, au Togo, la même mission d’audit composée de quatre experts de l’OIF et de la CEDEAO a duré trente (30) jours, du 13 décembre 2019 au 14 janvier 2020, pour un fichier deux fois moins volumineux que celui du Niger.

C’est pourquoi, nous, les Coalitions CAP 20-21 et GAYYA ZABBE :

Informons l’opinion nationale et internationale de notre rejet en bloc des résultats de l’audit du fichier électoral biométrique tel que voulu par la seule CENI, qui ne saurait garantir des élections transparentes et crédibles, gage de paix et de sécurité dans notre sous-région conformément au protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance ;

Rappelons au président de la République, qu’il est de sa seule responsabilité à garantir et assurer le bon fonctionnement des institutions et à s’impliquer pour trouver une issue heureuse à ce lourd contentieux préélectoral ;

Faisons remarquer que des élections mal organisées constituent toujours des sources de conflits et que la situation actuelle du Mali doit nous servir de leçon ;

Invitons tous les partis politiques et les organisations de la société civile, soucieux de la transparence des élections, à se joindre à nous dans ce noble combat ;

Lançons un vibrant appel au tout nouveau président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, pour son implication personnelle pour la mise en œuvre effective du Protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance.

Vive le Niger !

Vive la CEDEAO des peuples !

Fait à Niamey, le samedi 12 Septembre 2020

Ont signé

Pour la Coalition CAP 20-21                    Pour la Coalition GAYYA ZABBE Amadou Djibo Ali                                      Abdoulkadri Oumarou Alpha

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here