Niger Projet Filets Sociaux Adaptatifs II: la Banque Mondiale satisfaite des résultats

0
913

Voir le Film Visite Banque Mondiale Réalisations Projet Filets Sociaux Adaptatifs II https://www.youtube.com/watch?v=tqO51-DQkhI

Le projet filets sociaux dans ses composantes phares : le cash transfert, le cash for work et le volet accompagnement joue un rôle moteur dans l’amélioration des conditions de vie des populations nigériennes. 

A titre illustratif dans la commune rurale de Karma, 62 milles habitants, située à une quarantaine de la capitale Niamey, 2498 ménages bénéficiaires répartis dans 43 villages ont été ciblés dans la composante Transfert monétaire pour la sécurité alimentaire durant la première phase du projet.

Ici, plus 600 000 000 Fcfa ont été distribué en 24 mois et en raison de 10 000Fcfa par mois et par ménage bénéficiaire.

Cette intervention a contribué à l’amélioration des conditions de vie des populations sur le plan alimentaire, l’empowerment socioéconomique des femmes et la pratique des activités génératrices de revenus.

33 villages sur 43, soit 2001 ménages bénéficiaires ont eu droit à un accompagnement productif dans le volet transfert monétaire pour les activités génératrices de revenus.

En plus des actions psycho-sociales sur les sensibilisations communautaires sur les aspirations et normes sociales et les formations en compétence, le projet filets sociaux adaptatifs a mis en place 85 associations villageoises d’Epargne et Crédit (AVEC) et recruter des coachs pour un encadrement de proximité » aux bénéficiaires de leurs villages respectifs.

La lutte contre la malnutrition, l’hygiène corporelle et environnementale, la stimulation psychosociale pour le bien-être des enfants et  leur protection font partis des 14 thématiques entrant dans le cadre de la campagne de sensibilisation pour un changement de comportement.

Karma est une commune rurale modèle qui atteste, qui prouve que les activités réalisées par le projet filets sociaux ont incontestablement permis de renforcer la résilience de plus 80 000 ménages au Niger la    durant la première phase.

Une prouesse saluée par le vice-président de la Banque Mondiale pour les régions de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, lors de sa visite Karma en compagnie du Ministre du plan M. Abdou Rabiou, du Directeur de Cabinet du Premier Ministre, et de la Représentante résidente de la Banque Mondiale au Niger.

Il ressort de ces échanges avec les bénéficiaires que ces résultats probants ont permis de renforcer la résilience de ces populations vulnérables.

En guise de reconnaissance pour ces actions salvatrices, les autorités administrative et coutumière locales ont décerné des témoignages de satisfactions au vice-président de la banque mondiale la Banque Mondiale pour les régions de l’Afrique de l’Ouest et du Centre Ousmane Diagana et au coordonnateur national du projet filets sociaux adaptatifs Moussa Bouda.

Selon le Coordonnateur du Projet filets sociaux adaptifs, les résultats significatifs de la première phase du projet ont permis à la Banque Mondiale de financer une deuxième phase d’un montant total de 210 millions de dollars US, soit près de 120 milliards de F CFA qui touche l’ensemble des régions du pays.

De l’avis du vice-président de la Banque mondiale pour les régions de l’ouest et du centre, le projet filets sociaux adaptatifs qui vient de démarrer sa deuxième phase avec le soutien de son institution vise à accompagner le Niger pour traduire cette vision forte et pertinente en activités réelles destinées à changer qualitativement les conditions de vie des populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here