Niger : La dépigmentation chez les femmes, un véritable problème de santé publique

0
2745

La dépigmentation est la décoloration de la peau provoquée par une utilisation de de produits éclaircissants chez les femmes est devenu un véritable problème de santé publique.

Apparu vers les années 1960-70, le phénomène s’est généralisé sur le continent, les techniques sont diverses et ont des noms qui varient d’un pays à un autre.

Cette pratique est un critère de beauté chez la femme, même si elle n’est plus l’affaire exclusive de celles-ci, car des hommes y ont aussi recours.

Pour ce docteur spécialiste de la peau, qui a voulu garder l’anonymat, les complications dermatologiques de la dépigmentation ont été décrites, il y’a de nombreuses années.

L’application prolongée de certains composants pharmacologiques (hydroquinone, dermocorticoïdes, mercure) peut entrainer des complications cutanées comme la (dyschromie, ochronose exogène, acné, hypertrichose, vergeture, mycose, gale dermite de contact).

‘’Cela peut aussi entrainer des effets adverses systémiques (hypertension, hypercorticisme ou insuffisance surrénalienne, néphropathie, mercurielle) a-t-il expliqué.

Selon lui, l’utilisation massive ou prolongée de produits dépigmants  conduit à des ‘’complications inesthétiques parfois défigurâtes et définitives’’.

Il poursuit en soutenant que ‘’les agents caustiques sont responsables de brulures ; de complications générales graves, et qui sont dues aussi au passage transcutané des produits dans la circulation générale ; des mercuriels peuvent entrainer des complications rénales et neurologiques’’.

‘’La sévérité dépend également de la toxicité, la concentration, la durée de l’utilisation, le nombre de produits utilisés à la fois’’ a relevé ce médecin spécialiste.

Qu’ils soient  vendus sous forme de crèmes, de gels, de laits corporels, ou de savons, il est, cependant, indispensable de rappeler aux utilisateurs que ‘’ces produit comportent certains dangers, et qu’ils doivent notamment être formellement évités durant la grossesse et aussi à l’allaitement’’, a conseillé le spécialiste.

‘’Quand Dieu a créé l’homme, il a demandé aux Anges de se prosterner pour l’homme’’ nous a rappelé, quant à lui,  Youssou Mounkaïla, Secrétaire Général de l’association islamique de Niamey qui a ajouté que ‘’dans ce verset coranique, Dieu nous dit ceci « Nous avons fait de vous des ethnies, des parents, des couleurs pour que vous puissiez vous connaître »’’.

‘’C’est Dieu qui a créé l’homme noir, et clair, alors l’utilisation de ces produits pour s’éclaircir la peau n’a pas sa place en islam’’ a fait remarquer le secrétaire général de l’association islamique du Niger pour qui ‘’nulle part en islam, ou dans le coran, on n’a parlé de changer la couleur de sa peau que celle avec laquelle Dieu nous a créé, mais c’est précisé qu’on doit être propre’’.

Selon toujours Youssou Mounkaïla  ‘’nul n’a le droit de changer sa nature, l’Islam est contre toutes sortes de modification de soi’’.

‘’L’Islam appelle à la crainte d’Allah, au respect d’être naturel, propre,  au respecte et à la satisfaction de rester tel que Dieu nous a créés‘’ A-t-il conclu.

Cependant, les utilisateurs de ces produits éclaircissants ne voient pas les choses de la même façon.   

 ‘’Je me voyais vilaine dans ma peau, surtout que toutes mes amies utilisent ces pommades, quand on sort et qu’elles se maquillent, je les vois extrêmement belles, puis un jour j’ai décidé d’essayer une première fois et ça a vite pris‘’  déclare Melle Rayanatou, une habituée des produits éclaircissants.

‘’ Je me voyais de plus en plus belle en étant claire, puis je continue.  Je trouve satisfaction par ce que je me trouve claire et belle pour séduire mes copains ‘’ nous a confié Rayanatou.

Comme toute chose n’est- pas sans conséquences, et ce n’est pas du tout facile de trouver toujours  satisfaction.

‘’C’est comme ça, du jour au lendemain, je me suis retrouvée avec des vergetures, des acnés, des brulures  et des boutons sur le visage et un peu partout sur le corps’’ ajoute-t-elle.

Quant à Mme Abdoul Hadiza, coiffeuse et maquilleuse, aujourd’hui âgées de 33 ans, soutient, elle aussi, qu’elle utilise les produits dépigmentant pour ‘’éclaircir sa peau’’.  

Ainsi, le refus de sa personnalité, l’envie de faire comme les autres, et aussi l’entourage poussent le plus souvent les femmes à vouloir changer de physionomie.

‘’Mes cousines, comme elles se sont déjà dépigmentées, me  disaient que j’étais  noire, et que si j’étais claire, j’allais être plus jolie ‘’ affirme Mme Abdoul Hadiza.

‘’Voyant aussi des femmes qui sont pour moi des  modèles à la télé,  je me dis de tout faire pour les ressembler’’ poursuit-elle tout en indiquant s’être ‘’lancée dedans sans savoir les conséquences que cela peut engendrer après’’.

Cependant, ‘’quand j’ai voulu arrêter, ma peau a beaucoup noirci à nouveau, ce qui m’incite donc à continuer l’utilisation des produits  malgré le risque accru d’effets indésirables, souvent définitifs’’ a regretté Mme Hadiza.

Pour cet homme ayant requis l’anonymat ‘’ c’est avant tout une question de bien-être, car chacun a le choix de faire ce qu’il veut’’ avant d’avouer utiliser  ‘’une gamme de produits ‘’, mais qu’il le fait pour ‘’se sentir bien’’.

‘’C’est naturel, j’aime le faire et ça ne me dérange pas. J’ai le droit de prendre soin de mon corps, c’est pour cela que j’ai acheté une gamme de produits qui me va bien, rien de plus’’ A- t-il tranché.

La pratique de la dépigmentation chez les hommes est très mal perçue par leurs pairs qui jugent cela dévalorisant pour un homme. Ceux qui le font sont souvent conditionnés par les tendances et l’envie de se faire voir.

Pour M. Kadri, revendeur de produits cosmétiques au grand marché de Niamey,  ‘’ ces produits nous viennent de divers horizons comme la chine, le Nigeria, la côte d’ivoire, le Burkina Faso, la France et les USA ‘’.

‘’Il existe plusieurs genres de produits pour plusieurs types de peaux, pour les bronzes, les noires, et même pour les claires qui veulent  que leurs peaux soient encore plus lumineuses’’ a-t-il expliqué.

‘’Faire and white, vite fée, l’Abidjanaise, Caro white, skin light ; les crèmes, gels, lotions, savons éclaircissants sont des produits efficaces puisque beaucoup reviennent en acheter’’ nous a assuré M. Kadri,  avec un pot de « rapide claire » en main.

Il a, ensuite, ajouté  que ‘’maintenant, la dépigmentation n’est pas seulement une affaire des femmes, mais il y a aussi des  hommes  qui s’adonnent  à cette pratique.’’

‘’Les prix des produits diffèrent selon la qualité de ce que la cliente veut.  Parfois certaines viennent  sans savoir quoi utiliser, et je leur propose selon leurs explications. Ça nous arrive même  de leur expliquer  les dangers liés à l’utilisation de ces produits, surtout ceux qui veulent commencer, mais souvent, déterminés qu’ils sont, ils nous répondent qu’ils ne sont pas venus pour des conseils, mais pour acheter’’ a-t-il conclu.

HER/AS/ANP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here