Niger Tillaberi (Ouallam): l’ONU s’enquiert de la situation humanitaire

0
1059
Image au Centre

La sous-Secrétaire générale des Nations Unies, chargée des affaires humanitaires, et coordinatrice adjointe des secours d’urgence, Mme. Joyce Msuya a effectué, le mercredi 25 janvier 2023, une mission d’appréciation de la situation humanitaire des déplacés internes et refugiés vivant à Ouallam.

Image au Centre
Image au Centre

L’objectif de la visite est de s’enquérir de la situation humanitaire qui prévaut dans le département de Ouallam. La délégation a été accueillie à l’entrée de la ville par les autorités administratives, coutumières, les responsables des forces de défense et de sécurité et les partenaires humanitaires travaillant dans le département.

La première étape de la visite a conduit la sous-secrétaire générale de l’ONU aux affaires humanitaires à la préfecture où elle a eu des échanges avec l’ensemble des autorités.

La délégation s’est ensuite rendue aux écoles Madina 1 et 2 qui constituent des centres de regroupement des écoles fermées à la suite de l’insécurité dans le département de Ouallam. Elle s’est entretenue avec les responsables de ces écoles pour comprendre les problématiques qui assaillent leur bon fonctionnement avant de procéder à une séance symbolique de plantation d’arbres sur le site de l’établissement.

La briqueterie a été la troisième étape de la visite de la délégation. Cette industrie offre des opportunités d’emplois aux réfugiés, aux personnes déplacées internes et aux populations hôtes qui participent à la fabrication des briques destinées à la construction des 952 logements sociaux dont 15% sont attribués aux autochtones et aux déplacés internes sur la base de leur vulnérabilité.

La délégation onusienne a enfin visité le site maraicher de Satara de 2 ha aménagé depuis 2022 et exploité par une centaine de ménages afin de lutter contre l’insécurité alimentaire des populations environnantes. 

A l’issue de cette visite, la Sous- Secrétaire générale de l’ONU aux affaires humanitaires, a souligné qu’elle quitte Ouallam avec des appréciations renouvelées vu la façon aussi complexe et compliquée que les délégations de la lutte contre les crises humanitaires travaillent dans la zone.

‘’ j’ai rencontré une population si accueillante vis-à-vis des réfugiés malgré la vulnérabilité et le manque de travail auxquels ces populations font face’’, a-t-elle ajouté.

Mme. Joyce Msuya de noter par ailleurs que le changement climatique a un impact sur la crise humanitaire dont elle a d’ailleurs été briefée par rapport au soutien important des partenaires humanitaires à cette occasion.

La Sous- Secrétaire générale de l’ONU aux affaires humanitaires de faire comprendre qu’elle a eu des échanges avec les populations qui ont toutes exprimé leurs préoccupations en ce qui concerne l’accès à l’éducation, à la santé, au travail, à la dignité et bien d’autres.

Après avoir mentionné que l’une des préoccupations de tous les groupes qu’elle a rencontrés et avec qui elle a échangé est ‘’le retour de la paix dans la région ‘’.

Mme. Joyce Msuya de déclarer, enfin, ‘’je quitte avec un espoir fraternel fondé sur ces groupes engagés qui font certes face à des défis immenses, faisant de camp en camp cherchant un travail décent’’.

La Sous-Secrétaire générale de l’ONU aux affaires humanitaires a également apprécié l’énergie avec laquelle bien que difficile, les communautés humanitaires travaillent dans ces zones.

Mme. Joyce Msuya séjourne au Niger dans le cadre de la tenue à Niamey de la 3ème Conférence de haut niveau sur le Bassin du lac Tchad, indique-t-on.

Rappelons que cette zone de Ouallam est confrontée depuis quelques années à une insécurité obligeant les populations à se déplacer vers des localités plus en sécurité.

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here