Le terroriste Cheibane arreté

0
556

Le terroriste Cheibane  arreté

Le Malien Cheïbane Ould Hama, condamné pour assassinats de quatre Saoudiens et d’un Américain et évadé d’une prison de Niamey en juin, a été arrêté par l’armée française dans le nord du Mali et remis aux autorités maliennes, a appris l’AFP mercredi de sources sécuritaires.

 

Il devrait etre reconduit dans sa cellule de Niamey au Niger dans les prochains jours.

« Cheïbane (Ould Hama) accusé d’avoir assassiné en 2000 un diplomate américain et quatre accompagnateurs d’un prince saoudien en 2009, a été arrêté cette semaine dans le nord du Mali par les forces françaises de l’opération Serval, remis aux autorités maliennes et transféré à Bamako », a déclaré une source sécuritaire malienne, sans préciser de date.

 

Une source policière malienne a confirmé l’information avant d’ajouter que Cheïbane Ould Hama est « un dangereux individu activement recherché par les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite ». Cheïbane Ould Hama, dénommé Chebani, a été condamné pour plusieurs assassinats.

 

Il est accusé d’avoir, fin décembre 2000, tué William Bultemeier, l’attaché de défense américain au Niger qui sortait d’un restaurant de Niamey et dont il a ensuite volé le véhicule. Il est également accusé d’avoir en 2009 participé à l’attaque d’un convoi d’un prince saoudien, du côté nigérien de la frontière avec le Mali, au cours de laquelle quatre accompagnateurs du Saoudien ont été tués. Il sera ensuite arrêté à Gao, plus grande ville du nord du Mali, et quelques mois plus tard, livré au Niger, condamné par la justice nigérienne à 20 ans de prison en mars 2012, avant de s’évader de la prison civile de Niamey le 1er juin.

 

Cette évasion est survenue lors de troubles dans cette prison au cours desquels plusieurs prisonniers s’étaient enfuis et trois gardiens tués. Selon le gouvernement nigérien, une vingtaine de détenus dont plusieurs « terroristes », s’étaient évadés lors de ces troubles. Le groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, les « Signataires par le sang », avait affirmé être à l’origine de ces troubles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here