Niger: deux journalistes et un opposant arrêtés

0
246
maigarrete

maigarrete

Le directeur de publication du quotidien privé l’enquêteur est en garde-á-vue á la police judiciaire depuis hier jeudi.

Soumana Idrissa Maiga a été interpellé dans l’après midi d’hier est placé en détention préventive. Il est poursuivi par le parquet sur instruction du gouvernement pour présumé « complicité d’atteinte á la sureté de l’Etat».

Dans sa parution en date de 17 janvier dernier et le sous le titre « Congres chaud de Lumana» le journal annonçait la tenue des congrès de ce parti de l’opposition du 25 au 26 janvier. L’enquête rapporte que ce congrès sera celui du renouveau avec l’exclusion ou le retour des dissidents s’ils font amende honorable.

Selon toujours le journal , l’optimisme regagne ses droits les militants sont confiants . Pour le quotidien privé l’enquêteur « le compte á rebours a commencé pour le pouvoir en place… les militants les plus hargneux ne lui prédisent même pas un an de plus á régner.»

La police judiciaire a aussi interpellé et placé en garde-a- vue un militant très actif de l’opposition Mr Doudou Rahama, de la convention démocratique et social CDS Rahama , le parti de l’ancien président de la République Mahamane Ousmane.

Il est poursuivi pour outrage au Président  de la Republique qu’il a accusé de corruption au cours  d’un debat sur la télévision Bonferey.

Toujours par ce débat, le journaliste de l’émission Abdoulaye Mamane est placé en garde á vue pour délit commis par voie de presse.

Il ya quarante huit heures, le ministre de la justice, porte parole du gouvernement annonçait l’introduction de 5 plaintes auprès du parquet. Des plaintes relatives á des manquements graves (sic..) á la liberté de presse et préjudiciable á la cohésion. Le ministre de la justice a déploré le comportement de certains medias qui diffusent des propos appelant entre autre á un coup d’Etat au Niger ou au changement de régime avant la fin du premier mandat du président Issoufou Mahamadou en 2016.

Nigerexpress

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here