Niger lutte traditionnelle : Le 35e Championnat prévu à Diffa

0
2046
lutte

lutte

La 34ème édition du Championnat national de lutte traditionnelle ou « sabre national », le sport favori des Nigériens, se tiendra du 7 au 16 mars prochain à Diffa (extrême-est), apprend-on de source officielle dimanche à Niamey.

Selon le ministre en charge des Sports qui en a fait l’annonce, cette édition sera placée sous le sceau de la réconciliation des acteurs avec la mise en application du nouveau code qui régit désormais ce sport roi au Niger.

A partir de cette édition, a-t-il indiqué, « la lutte traditionnelle retrouvera ses lettres de noblesse, de cohésion, au Niger ». Le Championnat national de lutte traditionnelle, met en compétition, pendant une dizaine de jours, quelques 80 lutteurs venus des 8 régions du pays pour la conquête du sabre, le titre national, détenu actuellement par le lutteur Alio Salaou de Zinder, vainqueur de la dernière édition tenue en mars 2013 à Niamey.

En plus du sabre, le champion national bénéficie de la somme de 10 millions de francs CFA. Le finaliste malheureux bénéficiera, quant à lui, d’une enveloppe de 5 millions de francs CFA. Il est à souligner que le Championnat national de lutte traditionnelle, au de-là de l’aspect sportif, constitue également, au Niger, un facteur de renforcement de l’unité nationale et de cohésion sociale. Depuis la nuit des temps, la lutte traditionnelle a toujours été une activité à la fois sportive et culturelle que les populations nigériennes pratiquaient notamment après de bonnes récoltes. En rappel, la première édition du Championnat national de lutte traditionnelle s’est tenue en 1975 à Tahoua, à l’issue de laquelle le lutteur de la région de Maradi, Yacouba Kantou, dont l’arène régionale porte le nom, a été sacré champion. Le dernier championnat a été organisé à Niamey.

Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here