Niger, l’incompréhension entre le président Issoufou et son armée

0
1041

La radiation pour « indiscipline » du général Mahamadou Mounkaila par le président Issoufou illustre le malaise entre l’armée nigérienne et le pouvoir à Niamey. Voici le témoignage indigné d’un citoyen nigérien

Le pouvoir nigérien est gangréné par de nouveaux malfrats, qui profitent du terrorisme pour s’enrichir et ce faisant, exposer les forces sécuritaires aux attaques meurtrières de Boko Haram. Sans doute pour avoir partagé ce terrible constat, le général Mahamadou Mounkaila a été radié par le président Issoufou des cadres de l’armée sans explications.

Boko Haram, une aubaine

Le Journal « Mondafrique » avait publié des informations troublantes sur le business du terrorisme qui entache même l’image des hauts gradés. Ceux qui sont mouillés dans ces trafics, dont même l’ambassadeur américain au Niger s’est inquiété récemment, ne voudront jamais voir la fin de Boko Haram.

Le business du terrorisme arrange un bon paquet de dirigeants nigériens qui vivent de cette aubaine. Les Hauts gradés qui ne supportent plus cette bassesse de l’armée, sont contraints, au nom de vraies valeurs, de dire NON

Un NON non négociable

Dire NON, en tant que Général, n’est point un acte d’indiscipline. Connaissons-nous suffisamment ce que signifie le grade de Général, et ce que signifie le NON fracassant d’un Général ? Apparemment non. C’est un NON ! non négociable, un NON principiel, éthique, déontologique. Au regard du CV du Général de Brigade Mahamadou Mounkaila que des amis nous ont fait partager, on ne peut pas raisonnablement douter de la moralité du Général.

Rappelons que l’armée est censée incarner la discipline par excellence. Depuis quand un Général avec un CV irréprochable peut-il être qualifié « d’indiscipliné ». Quand c’est un petit caporal, ou un sergent, cela est compréhensible, mais un Général, c’est le summum de la Hiérarchie militaire, le modèle de la discipline.

De mémoire de Nigérien, c’est la première fois qu’un Général est radié de l’armée pour  l’unique « raison disciplinaire ». Les Nigériens ne sont plus les marionnettes de la caverne de Platon, a fortiori des niais. La question que tout nigérien se pose est la suite : le NON ! du Général fait-il peur au Grand Manitou? Evidemment oui quand on connait les relations conflictuelles entre le président Issoufou et son armée; Sa radiation est-elle la panacée contre tous les maux qui assaillent un pouvoir à bout de souffle? Certainement pas !

Bon courage mon Général.

La redaction de Mondafrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here