La Confédération démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN) demande la mise en place d’une CENI et d’un code électoral consensuels

0
393

Les travailleurs nigériens à  l’instar de ceux  du monde ont célébré mercredi 1er mai 2019, qui correspond au 133ème anniversaire des évènements de Chicago.

 Les centrales syndicales s’acheminent  vers les élections professionnelles, reportées à plusieurs reprises. Ces élections sont censées déterminer les centrales les plus représentatives de l’échiquier syndical nigérien.

Outre les questions sécuritaires et le soutien apporté aux FDS , les  dirigeants syndicaux se sont penchés sur les points  de revendications non encore satisfaites par le pouvoir comme du protocole d’accord intervenu le 20 octobre 2018 entre les deux parties et exiger des meilleures conditions de travail.

S’agissant des futures élections générales de 2021, le secrétaire général de l’ITN, et de la Confédération démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN), M. Djibril Idrissa a  demandé la mise en place d’une CENI  et d’un code électoral consensuels gage d’une stabilité politique et de la tenue des élections libres et transparentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here