RMTP 2020 : l’Agence UMOA-TITRES un modèle pour financer le développement de la zone UEMOA.

0
262

Après Abidjan en 2019, c’est autour de Dakar du 8 au 10 janvier 2020 d’abriter cette seconde édition qui  a renforcé la promotion et le leadership du Marché des Titres Publics mais également favorisé un dialogue émetteurs-investisseurs sur les enjeux et défis du marché financier régional d’une part, mais aussi sur les stratégies de financement des émetteurs de la zone d’autre part.

L’objectif essentiel de cette rencontre est de réunir l’ensemble des acteurs du secteur financier afin de travailler sur les approfondissements de ce marché à travers la mobilisation de l’épargne et l’innovation financière.

Cette initiative organisée par l’Agence UMOA-TITRES, de concert avec l’institution britannique FSD Africa et vise à passer en revue la situation du marché et les innovations nécessaires à son expansion a confié le Directeur de l’Agence UMOA-TITRES, Adrien Diouf au site d’information Niger Express.

Les perspectives cette année a -t-il poursuivi est de pouvoir mobiliser entre 3500 et 4000 milliards de FCFA de fonds pour   le compte des Etats de l’UEMOA.

Ce qui constitue a-t-il précisé un objectif direct à court terme, l’objectif à moyen terme est de rendre notre marché attractif à 100 % afin d’attirer le maximum d’investisseurs, notamment étrangers a indiqué Adrien Diouf.

Selon Mohamed El Fadel Kane, Directeur Régional Marchés Financiers et Financements Structurés Afrique Sub-Saharienne de la Société Générale, ‘’la meilleure manière de financer les Etats est de passer par le Marché des Titres Publics’’ au cours du panel intitulé : quelle place pour les MTP dans le marché financier de la zone UEMOA ?

L’ambassadeur du Royaume-Uni au Sénégal Madame Victoria Billing s’est réjouie du partenariat entre FSD Africa et l’Agence UMOA-Titres et au-delà, de la collaboration entre la Banque d’Angleterre et la Banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest (BCEAO).

Elle a ajouté que son pays veut développer des partenariats « gagnant-gagnant » modernes qui procurent des avantages mutuels – tels que le déblocage d’investissements de grande qualité pour livrer plus d’exportations et plus d’emplois, tant pour les entreprises britanniques que pour nos partenaires africains.

C’est pourquoi, explique-t-elle, le gouvernement du Royaume-Uni accueille le sommet sur l’investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique à Londres le 20 janvier. Aujourd’hui, souligne l’ambassadeur, on m’a demandé de parler de la croissance verte.

L’objectif de ces rencontres, indiquent ses organisateurs, « est de favoriser les échanges sur le développement du marché financier régional, de renforcer le leadership du Marché des Titres Publics et contribuer à le positionner comme une véritable option d’investissement ».

Décideurs politiques, dirigeants, cadres et professionnels de la finance provenant de diverses organisations locales, régionales et internationales ont pris p part à ces rencontres à travers quatre panels de haut niveau, des sessions dédiées aux émetteurs du Marché des titres publics de la zone UEMOA et deux ateliers spécialisés.

De l’avis de nombreux analystes, l’Agence UMOA-TITRES tend à devenir un cadre de référence, un modèle offert à la zone UEMOA pour financer de façon rationnelle son développement.

Envoyé spécial Himadou Amadou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here