Tahoua : Saisie importante quantité de viande issue d’abattage clandestin

0
499

Le directeur de l’abattoir de Tahoua a saisi, le jeudi 9 juillet 2020, une importante quantité de viande issue d’abattage clandestin dans le quartier Rougga, a annoncé les radios locales Sarraounia et Rahama FM.
Tout a commencé lorsque le directeur de l’abattoir a rencontré dans le quartier Rougga un enfant transportant une quantité de viande  de vache a indiqué le président du syndicat des bouchers de Tahoua sur les ondes des radios locales.
C’est ainsi que le directeur a appelé l’enfant pour lui demander ‘’où est ce qu’il a eu cette viande’’.
C’est ainsi que l’enfant a conduit le directeur chez la femme qui vend cette viande. Là, il a trouvé 3 carcasses  de vaches.
‘’Interrogée, la femme a avoué avoir acheté la viande chez un homme chez qui a été trouvée une autre vache égorgée mais non dépecée. Ce qui porte le nombre de vaches à quatre’’  a-t-il expliqué. La femme a affirmé qu’elle achète chaque vache à 30000f.
Enfin, le président du syndicat des bouchers de Tahoua a lancé un appel à la population pour leur aider à débusquer ces genres de pratiques.
‘’Si une personne a une vache, elle peut l’amener à l’abattoir pour vendre’’ a affirmé le Président du syndicat des bouchers.
‘’Cette femme n’a aucun lien avec les bouchers, mais chaque année, elle fait de l’abattage clandestin des vaches maigres qu’elle achète à vile prix’’ a-t-il fait savoir.
Pour sa part, le directeur de l’abattoir a, quant à lui, reconnu que ‘’aucun boucher n’est impliqué dans cette affaire’’.
‘’C’est une femme qui vend de la viande de vaches abattues clandestinement’’ a déclaré le directeur.de l’abattoir qui a rappelé que leur ‘’ rôle est de saisir la viande en cette circonstance. Nous sommes là pour protéger la population. Tout ce qui va se passer, nous serons responsables. C’est pourquoi nous sommes partis au commissariat avec eux, là où ils ont signé une déclaration’’ a-t-il poursuivi.
La viande est là au niveau de l’abattoir, nous allons l’examiner, en fonction de ce qu’on va déceler. Si la viande est bonne, nous allons la remettre au président du syndicat des bouchers, dans le cas contraire, elle est détruite’’ a conclu le responsable de l’abattoir de Tahoua.
TSA/AS/ANP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here