Fonds pour la stabilisation de la Région du Lac Tchad : d’importantes réalisations en cours dans la région de Diffa

0
129

 

La deuxième réunion du Comité de pilotage du Fonds pour la stabilisation de la Région du Lac Tchad, Guichet pour le Niger qui vient de se tenir à Niamey ce 22 juillet 2020 a fait un bilan mi-parcours des activités réalisées.

Il ressort de ses assises que des progrès significatifs sont enregistrés depuis le lancement officiel en juillet 2019.

La phase pilote se concrétise en effet par   la réalisation de nombreuses infrastructures socioéconomiques dans les villages de Bosso, Ngagam, Baroua et Tam : Réhabilitation des habitats, des établissements scolaires, des centres de santé, des ouvrages hydrauliques et des marchés selon le gouverneur de la région de Diffa , président du comité régional de pilotage.

Le Ministre en Charge de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, Président du Comité de pilotage,a félicité le PNUD et ses collaborateurs pour la qualité du travail accompli.

Selon le ministre Alkache ALHADA « les acteurs sur le terrain ont réalisé des progrès significatifs. Ce sont ces progrès que nous examinerons aujourd’hui afin d’apporter les correctifs et les orientations nécessaires pour la bonne réussite des actions en cours dans les villages de Bosso, Ngagam, Baroua et Tam».

D’un montant de 18 millions 500 mille dollars US, le Projet Fonds pour la Stabilité dans la Région du Bassin Lac Tchad Guichet Niger bénéficie du soutien des autorités nigériennes et de ses partenaires que sont le PNUD, l’Union Européenne et l’Union Africaine.

L’ambassadeur d’Allemagne au Niger a réaffirmé   la disponibilité des partenaires financiers et techniques à accompagner le processus.

Les actions tous azimuts initiés par le Projet Fonds pour la stabilisation de la Région du Lac Tchad, Guichet pour le Niger vont créer les conditions de sécurité nécessaires pour un retour en toute confiance des populations déplacées au sein de leurs communautés d’origine a indiqué le gouverneur de la région de Diffa, Président du Comité Technique Régional.

Ces réalisations salvatrices suscitent espoir et réconfort pour les populations affectées dans le bassin du Lac Tchad où sévit les éléments de la secte Boko Haram.

La Représentante Résidente du PNUD au Niger a souligné que  «  la situation sécuritaire que traverse le Niger nécessite une approche intégrée qui puisse permettre de restaurer la confiance entre la population et l’Etat dans les zones de Conflits, d’améliorer la sécurité et les conditions de vie des populations de la région cible du projet en l’occurrence Diffa ».

Le gouvernement du Niger entend faire une mise à échelle au plan national de cette approche novatrice qui allie sécurité et développement dans toutes les régions touchées par l’insécurité.

« Cette démarche conçue au départ pour la région de Diffa s’étendra aux autres zones de conflits notamment Tillabéry et Tahoua » a indiqué le ministre de l’Interieur.

Pour renforcer les capacités de l’administration dans la zone d’intervention, le Ministre en Charge de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses a réceptionné des mains de la représentante résidente du PNUD au Niger un lot de matériels roulants constitué de quatre (4) ambulances et quatre (4) véhicules 4*4.

Rappelons que le Projet Fonds pour la Stabilité dans la Région du Bassin Lac Tchad   finance ce programme holistique, multisectoriels de développement dans les 4 pays du bassin que sont le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad avec l’appui technique la CBLT (la Commission du Bassin du Lac Tchad) et de l’Union Africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here