Le Niger appelle au cessez-le-feu dans le golfe persique

0
382

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Kalla Ankourao, a participé, dans l’après-midi de ce mardi 20 octobre 2020 par visioconférence, à un débat sur le thème : « Maintien de la paix et de la sécurité internationale en lien avec la situation dans la région du Golfe persique ».

A l’initiative de la Fédération de Russie, cette séance ministérielle a pour objectif d’étudier toutes les pistes possibles en vue d’une sortie heureuse de la crise sécuritaire que traverse actuellement le Golfe persique.

Dans son intervention, le Chef de la diplomatie nigérienne a indiqué que « la paix et la stabilité du Golfe persique sont d’une nécessité absolue pour le Moyen-Orient et, au-delà, pour le monde », se disant convaincu que les diverses contributions à ce débat déboucheront sur des propositions concrètes qui  permettront de trouver des pistes de solutions aux nombreux défis auxquels fait face la région.

Les pays du Moyen-Orient en général et la région du Golfe persique en particulier, riches de leur diversité et de leurs immenses ressources naturelles, disposent de tous les atouts pour assurer la prospérité et la paix pour leurs 200 millions d’habitants, a ensuite laissé entendre le Ministre Kalla Ankourao, avant d’expliquer que « les pays de cette région détiennent les plus importantes réserves mondiales de pétrole et de gaz, partagent largement la même culture islamique et sont liés par la même histoire millénaire et même géographique » .

Pour le Ministre nigérien en charge des Affaires Etrangères, cette région a été et demeure le théâtre de guerres et de tensions entre les pays que tout destinait à vivre en paix et en symbiose, notant que « comme dans la plupart des conflits, l’instabilité et les tensions persistantes dans cette région ont pour cause première les interférences des acteurs internationaux ».

D’après M. Kalla Ankourao, « ces acteurs internationaux qui, dans la protection de leurs intérêts à travers des alliances et des accords avec les pays de la région, contribuent à des rivalités féroces entre pays sur fond d’une course aux armements de plus en plus inquiétante ».

Selon lui, « ni Israël ni les palestiniens ne peuvent à terme et de manière durable réaliser leurs aspirations légitimes de sécurité pour l’un et de création d’un état indépendant et viable pour l’autre sans une solution négociée sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies et du droit international, notamment la création de deux Etats vivant côte à côte », soulignant qu’il en est de même pour les conflits en Syrie et au Yémen, qui ont des conséquences directs sur l’ensemble de la région.

Aussi, a-t-il réitéré le soutien du Niger à l’appel au cessez-le-feu global lancé par le SG des Nations Unies à toutes les régions et à s’engager à respecter le droit international et les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité. « Le Niger, en sa qualité de membre du Conseil de Sécurité et devant assurer dans un mois la présidence de la Conférence des Ministres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) pour un an, prendra sa place dans toute  initiative tendant à garantir la paix, la sécurité et une fructueuse coopération au profit des peuples de la région », a-t-il annoncé.

Le Ministre Kalla Ankourao a enfin indiqué que l’ONU peut mieux manifester sa présence et mieux s’impliquer dans la recherche des solutions aux crises dans le Golfe persique en désignant un Représentant ou un Envoyé Spécial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here