Sénégal Macky Sall : Le forcené de Dakar s’est rendu !

0
1862
Image au Centre

Le forcené de Dakar s’est rendu !

Image au Centre
Image au Centre

Macky Sall n’a rien décidé ! Il a été contraint.

Il a tenté jusqu’à la dernière minute de piétiner la constitution, de ravaller la parole donnée, de se présenter illégitimement et illégalement à un 3 ème mandat anticonstitutionnel.

Dans son discours, on sens l’amertume d’un homme, toujours menaçant de découdre avec certains ( l’opposition radicale incarnée par le président SONKO) parlant de code d’honneur.

Il s’aggripe toujours à ses idées farfelues de forces obscures alors qu’il s’agit des nervis recrutés par son camp agissant à visage découvert devant les forces de défense et de sécurité.

Il avoue même avoir prié pour la mémoire de la trentaine de morts alors que sa responsabilité est engagée.

En réalité, c’est un homme blessé, perdu qui s’adressait aux sénégalais avec un mouchoir à la main pour stopper une transpiration inhabituelle.

– Il a renoncé parce que depuis 2019 il va de défaite en défaite électorale

– Il a renoncé parce que depuis mars 2021, le peuple lui fait face malgré les morts, la prison et les nervis.

– Il a renoncé parce que la France l’a carrément lâché après les massacres de juin passé

– Il a surtout renoncé parce qu’un jeune avocat téméraire, Juan Branco tend l’épée de Damoclès sur sa tête avec la saisine de la CPI ( cour pénale Internationale).

Il a pris peur : Il ne veut pas finir comme Laurent Bagbo, Alpha Condé ou Blaise Compaoré.

Macky Sall aurait pu préparer un dauphin en toute légitimité depuis sa réélection en 2019 mais caressant l’espoir d’un 3 ème mandat, il a coupé toutes les têtes et voix dissonnantes dans son entourage.

Le voilà aujourd’hui, seul, dans sa solitude à sept mois des présidentielles, incapable et dans l’impossibilité de préparer en si peu de temps un dauphin.

Idrissa Seck sera son candidat de recours mais l’homme est mort politiquement et n’inspire plus confiance.

Les jours à venir, ce sera la débandade, le sauve-qui-peut, la saignée, les traîtres sauteront du bateau APR-Benno.

Le forcené s’est rendu certes, mais la bête n’est pas encore morte !

Vigilance citoyenne, détermination patriotique ! 

Il faut lui arracher maintenant sa tentation de sélection des futurs candidats.

Il n’y a ni honneur ni grandeur dans cette Pseudo décision de Macky Sall.

Sinon, comment expliquer ces dizaines de morts depuis 3 ans ? Ces centaines de prisonniers politiques y compris des journalistes ?

Cet acharnement, ces complots, ces décisions de justice iniques contre SONKO ?

Non, il ne peut pas sauver la face de cette manière, justice pour les morts !

Enfin, j’ai honte de ces faux juristes alimentaires qui légitimaient la tentative d’un 3 ème mandat : Ismaïel Madior Fall, le renégat, Sidiki Kaba, le vendu, Aïssata Tall Sall, Oser la trahison, etc….

J’ai encore honte de ces 500 élus locaux (Maires et Présidents de département) mes collègues au contact de la démocratie directe, participative indigne de notre bande tricolore autour de la taille,  venus faire la danse du ventre devant Macky Sall ce week-end pour préserver leurs prébendes en le suppliant de piétiner la constitution ! Une première dans les annales politiques. 

Le peuple, les électeurs ne doivent pas oublier : il faut les faire battre tous aux prochaines élections !

Patriotes, debout sur les remparts pour la victoire finale en 2024 !

Dramane KEITA

Cadre sénégalais en France

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here