Les militaires imposent de nouvelles restrictions au Burkina

0
1123
Image au Centre

La mesure d’état d’urgence concerne 21 provinces (sur les 45 que compte le pays) réparties dans huit régions (sur les 13 régions) du Burkina Faso où les groupes armés terroristes mènent régulièrement des opérations contre les populations civiles et l’armée.

Image au Centre
Image au Centre

La ministre de la Justice et des Droits humains, chargée des Relations avec les institutions, Garde des sceaux, Bibata Nébié Ouédraogo, a déclaré, à l’isue de conceil des ministre de la semaine passée que « l’adoption de ce décret permet de renforcer l’existence des moyens juridiques dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans ces régions ».

Depuis le 10 mars courant, l’armée burkinabè a multiplié les offensives contre les groupes armés « terroristes » en effectuant plusieurs opérations aériennes dans des localités en proie au terrorisme.

Jeudi, lors d’une visite de travail de 48 heures dans la ville de Kaya (Centre-Nord), le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, a réaffirmé sa détermination à travailler pour la reconquête du territoire, le retour de la paix et de la sécurité au Burkina Faso, ainsi que pour le développement du pays.

Image au Centre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here