Détournement de deniers publics au Programme Tuberculose

0
707
Détournement de deniers publics au Programme Tuberculose

Détournement de deniers publics au Programme  Tuberculose

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le Niger a demandé et obtenu du Fonds Mondial à travers la cinquième série de demande de Fonds pour la lutte contre la tuberculose.

Le PNUD a été identifié comme Bénéficiaire Principal de ces Fonds qu’il mettra à la disposition du Sous bénéficiaire (le Programme National de Lutte contre la Tuberculose : PNLT) en fonction des plans de travail annuels approuvés et du niveau de justification des avances faites pour la mise en œuvre des activités. Ce projet est d’une durée de 5 ans et a commencé le 1er juillet 2006.

L’Objectif global du projet est de réduire l’incidence de la tuberculose ainsi que ses conséquences sur la santé des populations et l’économie du pays.

Au Niger, chaque année quelque 10.000 cas de tuberculose sont notifiés par les services de santé et mis sous traitement. L’appui financier offert aux malades, s’inscrit dans l’initiative développée dans le cadre de la lutte contre la tuberculose au Niger du Fonds Mondial.

En effet, dans le but d’atténuer les souffrances et le poids socle-économique engendré par la tuberculose chez les patients, le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) avec l’appui du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, apporte chaque année un appui financier à 500 malades guéris et ayant régulièrement suivi le traitement.

Décidément certains Nigériens n’ont aucune pitié. C’est ainsi qu’on n’en finira pas de découvrir chaque jour que Dieu fait des cas flagrants de détournement de deniers publics. Le dernier en date a mis à nu la mauvaise gestion des fonds alloués au bon fonctionnement du Programme de lutte contre la tuberculose.

Le responsable de ce programme, le Docteur Marafa et ses complices ont été arrêtés et jetés en prison pour avoir fait main basse sur les fonds destinés à l’achat des médicaments et à la prise en charge des malades atteints de tuberculose. Cela fait donc quelques temps que ces individus mal intentionnés croupissent en prison. Certains d’entre eux viennent de bénéficier d’une liberté provisoire. Selon des sources bien informées, le principal instigateur de cette malversation, en l’occurrence Dr Marafa a été affecté à l’hôpital de Niamey où il ne se présente jamais. Par contre, à la fin du mois, il touche son salaire. Il semble par ailleurs qu il s’apprêterait à fuir vers la France pour échapper à la justice de son pays.

Les autorités nigériennes doivent veiller à ce que des individus pareils qui ont le toupet de détourner de l’argent destiné à soigner des malades, soient sévèrement sanctionnés. A bon entendeur, salut !

Ramatou Garba

Le Visionnaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here