Niger Uranium: la mine COMINAK paralysée par une nouvelle grève

1
1882

C’est l’amertume et la désolation chez les 800 agents de la cominak.
ils sont en mouvement de grève du 4 au 13 avril 2019.
C ‘est la deuxième semaine de grève qu’observe le personnel.
Les conditions sanitaires délétères et le non paiement des ristournes suite aux performances de productions réalisées en 2018 sont les points de revendications du personnel nigérien de la Compagnie minière d’Akouta (COMINAK) selon Mahaman Laminou, secrétaire général du syndicat des travailleurs des mines section Cominak.
C’est l’une des plus importantes mines d’uranium à Arlit, au Niger, pour le compte du groupe français AREVA devenu ORANO avec une capacité de production de plus 1500 tonnes d’uranium par an.
S’il n’y a pas de solution, nous allons renouveler le préavis de grève la semaine prochaine a indiqué Mahaman Laminou.

1 COMMENTAIRE

  1. Excusez moi revoir votre article sur la grève a cominak.Points de a révendications:prise en charge médicale dégradée, paiement des ristournes sur l’économie d’énergie réalisée en 2018, paiement nb d’une prime de production de mars 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here