Message à la Nation : ajustement économie, suspension de divers impôts et taxes

0
551

 Covid19, tous les secteurs de l’économie, primaire, secondaire, tertiaire seront concernés. Face à cette situation, le Niger décide de prendre les mesures suivantes:

Exonération de droits et taxes sur tous les produits qui entrent dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 (masques, gel hydro alcoolique etc.)

Mise en place des facilités de crédit d’enlèvement pour tout importateur qui le souhaite pour une durée de 15 à 90 jours, moyennant la production d’une caution bancaire

Report de la date de paiement de la vignette à fin Juin 2020 au lieu du 31 Mars 2020.

Suspension des contrôles fiscaux sur place pendant deux (2) mois à compter du 1er Avril 2020.

Exonération de la TVA sur le transport terrestre interurbain pendant toute la durée de la suspension de l’activité et report au 1er Mai au lieu du 31 Mars du paiement de l’impôt synthétique.

S’agissant de l’hôtellerie : application d’un taux réduit de 10% en matière de TVA tel que prévu par les directives de l’UEMOA, application d’ un taux d’amortissement de 5% au lieu de 2% et exonération de l’IMF au titre de l’exercice 2019.

Pour les agences de voyage, suspension des poursuites en matière de recouvrement des impôts et taxes pendant trois (3) mois, soit jusqu’au 20 Juin 2020.

 Pour les bars et débits de boisson, suspension des poursuites en matière de recouvrement des impôts et taxes pendant deux (2) mois, à compter du 1 er Avril 2020.

Pour les sports et loisirs, suspension des poursuites en matière de recouvrement des impôts et taxes pendant deux (2) mois à compter du 1er Avril 2020

 Concertation avec les opérateurs économiques et au besoin encadrement des prix pour contenir l’inflation.

Ces mesures, prises au niveau national, sont complétées par celles prises au niveau de l’UEMOA.

 Augmentation de 340 milliards de FCFA du volume de liquidité injecté par la BCEAO chaque semaine sur le marché monétaire en faveur des banques pour le porter à 4750 milliards de FCFA.

 Élargissement de l’accès au refinancement aux effets de 1700 entreprises supplémentaires.

 Abondement par la BCEAO du fonds de bonification de la BOAD respectivement de 25 milliards de FCFA par la BCEAO et 15 milliards de FCFA par l’ UEMOA  afin de mobiliser des ressources concessionnelles en faveur des États.

 Octroi par la BOAD d’un prêt concessionnel de 15 milliards de FCFA par Etat membre de l’ UEMOA.

 Moratoire BOAD sur le remboursement des dettes du Niger pour un montant de 13,2 milliards de FCFA. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here