L’Aïd El-Fitr célébrée sous le signe de la lutte contre Covid-19

0
518

La communauté musulmane du Niger a célébré, ce samedi 23 Mai 2020, l’Aïd El-Fitr qui marque la fin du mois béni de Ramadan, un mois d’abstinence, de dévotion et d’adoration envers Allah. Cette fête est célébrée suite à l’apparition du croissant lunaire du mois de Chawwal dans plusieurs localités du pays, tel que confirmé par le Conseil islamique du Niger à la tombée de la nuit du 22 Mai 2020.
Cette année, l’Aïd El-Fitr intervient dans un contexte marqué par la pandémie du Coronavirus ou Covid-19 qui fait rage dans le monde. Elle a donc été célébrée sous le signe des mesures préventives prises par le Gouvernement dont, entre autres, le lavage des mains au savon ou avec du gel hydro-alcoolique, le port de bavette, ou encore la distanciation sociale d’un (1) mètre.
A Niamey, le Président de la République Issoufou Mahamadou a pris part à la prière collective à la mosquée de la Grande Prière, en présence du président de l’Assemblée nationale Ousseini Tinni, du Premier Ministre Brigi Rafini, du Haut Représentant du Président de la République, des présidents des Institutions de la République, des députés, des Membres du Gouvernement, ceux du Corps diplomatique des pays musulmans, ainsi que plusieurs fidèles.
La prière a été dirigée par le président de l’Association Islamique du Niger et Iman de la Grande mosquée de Niamey, Cheikh Djibril Soumaila Karanta. Après les deux rakaats, il a lu un sermon et prononcé une Fatiha pour qu’Allah, le Tout-Puissant, le Clément et le Miséricordieux descende Sa grâce sur le Niger et son peuple, mette fin à cette pandémie sur laquelle tout est suspendu et gratifie le pays d’un hivernage fécond.
Il a également souhaité que la paix et la sécurité règnent dans le pays, demandant aux Nigériens de cultiver le pardon et d’être en harmonie avec eux-mêmes.
Cette fête, note-t-on, est également l’occasion pour les fidèles musulmans de prélever la  Zakat, un des cinq piliers de l’Islam avec notamment la profession de foi, les cinq prières quotidiennes, le jeûne du mois béni de Ramadan et le pèlerinage à la Mecque. Elle est aussi un moment de partage et de solidarité.
Notons que cette année, il a été suspendu la cérémonie de présentation de vœux de bonne fête au Président Issoufou Mahamadou qui se déroulait à chaque fête au Palais de la Présidence.

ANP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Please enter your name here